Actualité théâtrale

Jusqu’au 30 octobre au Théâtre de Belleville

« Le réserviste »

C’est l’histoire de Manu, qui prétend échapper aux contraintes, un chômeur à qui rien ne convient dans ce que Pôle Emploi lui propose : « pas intéressé » ou « pas compétent ». Il s’installe dans « la réserve », celle qui existe, dit Karl Marx, pour exercer une pression sur ceux qui travaillent et sur leurs salaires.

Théâtre : Le Réserviste

On doit cette ode à la paresse à un auteur belge Thomas Depryck. On pense bien sûr aussi à Paul Laffargue et son « Droit à la paresse » qui visait à la fin du XIXème siècle à démythifier le travail et sa valeur excessive dans les sociétés capitalistes.

La bonne idée de la metteuse en scène Alice Gozlan a été de détripler Manu. Tantôt fille en ciré jaune avec son arrosoir vert (Mélissa Irma) incarnant le chômeur qui, avec un air entre perdu et désolé, s’accroche à l’idée de ne pas travailler (à la limite PDG lui conviendrait !), tantôt garçon (Zacharie Lorent) qui se coule avec plaisir dans le rien faire, mais s’y noie aussi un peu, tantôt enfin rebelle vêtue de noir (Julia de Reyke) qui se mue en employée autoritaire de Pôle Emploi rappelant aux autres Manu que « dans la vie on ne fait pas ce qu’on veut mais ce qu’on peut » et qu’il leur faut rentrer dans le rang et chercher du travail. Que ces trois perdants paumés s’appellent Manu ne peut être un pur hasard !

Pour compléter l’ambiance loufoque les trois Manu se couvrent parfois le visage d’un masque grotesque pour pirater France Inter, qu’ils transforment, tout en buvant force bières belges et à coups de doigts d’honneur répétés, en Radio Paresse.

Même si c’est un peu brouillon et un peu long, on s’amuse à ce jeu absurde qui n’est pas dénué de sens et qui est porté par un trio d’acteurs dynamique.

Micheline Rousselet

Lundi et mardi à 21h15, dimanche 20h30

Théâtre de Belleville

94 rue du Faubourg du Temple, 75011 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 06 72 34

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « À deux heures du matin »
    Pourquoi cet homme n’a-t-il pas allumé son téléphone portable depuis trois jours, pourquoi a-t-il effacé son compte facebook pour le rouvrir peu après sous un autre nom, pourquoi n’a-t-il pas pris... Lire la suite (17 septembre)
  • « Danser à la Lughnasa »
    Un jeune homme se souvient de l’été 1936 dans la maison familiale isolée en Irlande où il vivait avec sa mère et ses quatre tantes. Michaël s’en souvient car il y eut cet été là le retour de son oncle,... Lire la suite (16 septembre)
  • « Les naufragés » suivi de « La fin de l’homme rouge »
    Après Ressusciter les morts , Emmanuel Meirieu s’attache à nouveau à adapter deux livres témoignages, Les naufragés, avec les clochards de Paris de Patrick Declerck et La fin de l’homme rouge de... Lire la suite (16 septembre)
  • Théâtre 14
    Les nouveaux directeurs du théâtre 14, Mathieu Touzé et Édouard Chapot, proposent aux abonnés et aux curieux, pendant la durée des travaux au théâtre qui vont durer jusqu’au 20 janvier, UN PARCOURS... Lire la suite (13 septembre)
  • « Tempête en juin »
    Ce sont les deux parties de Suite française que Virginie Lemoine et Stéphane Laporte ont adapté et mis en scène (Virginie Lemoine seule pour la seconde partie) dans ces deux spectacles. Irène... Lire la suite (13 septembre)