Actualité théâtrale

Théâtre du Petit Hébertot, jusqu’au 1er avril 2014. Le lundi et mardi à 20h. Le dimanche à 17h.

"Le rocher" d’Ana-Maria et Christoph Bamberger. Mise en scène Slimane Kacioui.

Un matin, au moment de se rendre sur son lieu de travail où doit se tenir une réunion capitale pour son avenir professionnel, Frédéric Haberman, directeur d’une agence bancaire, trouve devant l’entrée de son garage, un rocher qui lui barre le passage.

Un rocher jailli de terre durant la nuit, un météorite ? Qu’importe ? L’urgence est de trouver le moyen de s’en débarrasser.

Mais l’enlèvement du rocher n’est pas du domaine des pompiers et les taxis contactés demandent des délais trop longs.

Frédéric en prend bientôt son parti et se fait à l’idée qu’il n’assistera pas à la fameuse réunion.

Ce manquement, ajouté à quelques fautes professionnelles dont il s’est rendu coupable, va déboucher sur son licenciement et par la mise en place, à son poste et sur le champ, de son fidèle collaborateur.

Mais cet événement n’aura pas que des effets néfastes sur la vie de Frédéric Haberman.

Il est probable que le spectacle écrit par une couple de médecins reconvertis dans l’écriture théâtrale, en langue roumaine, souffre d’une traduction approximative.

C’est ici, le point faible de ce "Rocher", son écriture, qui aurait gagné à être plus concise, plus ramassée, délestée de certains appendices narratifs superflus comme l’infidélité de la femme de Frédéric partie vivre avec le PDG de la banque.

Ces restrictions faites, on suit avec intérêt le cheminement de cet homme découvrant, avec l’abandon des contraintes professionnelles qui le menottaient, des perspectives de liberté et de recommencement.

La mise en scène gagnerait à être un peu plus inventive et audacieuse ; le sujet peu réaliste s’y prête bien.

Florent Aumaître, interprète de "Le Horla" en 2011 dans une mise en scène de Slimane Kacioui (spectacle qui tourne depuis 2 ans) est radieux de drôlerie quand il n’est pas pathétique.

On aimerait aimer sans réserve ce spectacle qui, en l’état, permet de passer un bon moment.

Francis Dubois

Théâtre du Petit Hébertot 78 bis, boulevard des Batignolles 75 017 Paris

Réservations au 01 42 93 13 04

www.petithebertot.com

 

 

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Journal à quatre mains »
    Benoîte et Flora Groult ont grandi dans une famille bourgeoise d’intellectuels dans les années 30. Leur parents fréquentent les écrivains et peintres les plus connus, Picasso, Paul Morand, Jouhandeau... Lire la suite (Février 2009)
  • "Les enfants terribles" puis "En attendant Godot"
    "Les enfants terribles", comme toutes les œuvres de Jean Cocteau, repose sur une irréalité apparente qui en révèle à la fois la fragilité et la force. Ce qui caractérise plus encore cette œuvre, c’est... Lire la suite (Février 2009)
  • " Nos enfants nous font peur quand on les croise dans la rue "
    Sur un texte écrit et lu par Ronan Chéneau, des comédiens, danseurs et acrobates nous font sentir l’Afrique que nous croisons chaque jour en France sans toujours y porter une attention particulière.... Lire la suite (Février 2009)
  • « Edgar et sa bonne »
    C’est aujourd’hui la signature du contrat de mariage d’Edgar, un peu coincé entre sa sœur, qui partage son appartement, et sa bonne, Florestine avec qui il entretient une liaison. Celle-ci est... Lire la suite (Février 2009)
  • "Chemise propre et souliers vernis"
    Une présentation de ce très agréable nouveau spectacle de qualité de Jean-Pierre Bodin qui se fit connaître par le succès de son "Banquet de la Sainte-Cécile" (900 représentations depuis 1994), est... Lire la suite (Février 2009)