Actualité théâtrale

Du 6 au 30 mars au Grand Parquet, les 4 et 5 avril au Théâtre d’Ivry Antoine Vitez

« Les Afriques au Grand Parquet » Songo la rencontre (Centrafrique) et Ala te sunogo, Dieu ne dort pas (Mali)

Songo la rencontre , pièce jouée en français et chantée en songo, est inspirée du conte Les deux bossus et la lune. Sous la plume de Richard Demarcy et Vincent Mambachaka, elle devient un conte écologique prémonitoire sur la déforestation et la place des Pygmées dans la culture centrafricaine, faisant la place à leurs chants et à leurs danses. Créée il y a vingt ans, la pièce a connu un succès international qui a permis la création d’un centre culturel dans un quartier populaire de Bangui, l’Espace Linga Téré qui fut un pôle d’accueil de nombreux artistes, acteurs et musiciens. Le Grand Parquet, le théâtre d’Ivry, le théâtre de la Ville et d’autres villes françaises se mobilisent pour accueillir cette troupe avec comme objectif la remise en état de cet espace pillé et saccagé lors des derniers événements.

Ala te sunogo, Dieu ne dort pas conte l’histoire d’un jeune muet qui vit et danse dans la rue. Une jeune fille, touchée par sa situation, demande à sa mère de le recueillir et tente de le faire entrer dans la troupe du directeur du Centre Culturel qui, lui-même, se heurte à la corruption de l’Administration. La pièce relève avec humour les failles de la société malienne, mais aussi la formidable force de vie qui l’anime. Là aussi la troupe, acteurs, danseurs, chanteurs et techniciens, a dû abandonner sa salle de spectacle, l’espace BlonBa, sous la pression des événements.

Les recettes des spectacles seront consacrées à la renaissance des deux espaces culturels ainsi qu’à la réalisation d’infrastructures de base (santé, eau, assainissement, éducation). En ces temps où nous nous battons en France pour que la culture ne soit pas sacrifiée sur l’autel de la rentabilité, il est indispensable de ne pas oublier la solidarité avec des pays victimes de conflits, où certains groupes se sont violemment attaqués à la culture. La renaissance de ces pays passe aussi par la culture et il est bon que nous les y aidions en soutenant leurs artistes.

Micheline Rousselet

Songo la rencontre les jeudis, vendredis et samedis à 19h, les dimanches à 15h

Ala te sunogo, Dieu ne dort pas, les jeudis, vendredis et samedis à 21h et les dimanches à 17h

Le Grand Parquet

35 rue d’Aubervilliers, 75018 Paris

Réservations : 01 40 05 01 50

Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La 7è vie de Patti Smith »
    Dans la banlieue de Marseille en 1976, une jeune adolescente au corps androgyne, timide et mal dans sa peau, entend lors d’une soirée entre amis un disque avec la voix de Patti Smith et son cri... Lire la suite (20 février)
  • « Les grands rôles »
    On entend une démarche boiteuse et un acteur arrive en traînant une chaise qui fait le bruit de sa canne. Le monologue de Richard III démarre et le rire aussi quand un acteur échappé de Lucrèce... Lire la suite (19 février)
  • « Fanny et Alexandre »
    Les spectateurs finissent de s’installer dans la salle Richelieu et Denis Podalydès s’avance au bord du plateau, vêtu d’un long manteau de scène, pour leur rappeler d’éteindre leurs téléphones... Lire la suite (18 février)
  • « La conférence des oiseaux »
    Il y a quarante ans Jean-Claude Carrière adaptait pour Peter Brook l’un des plus célèbres contes soufi du Persan Farid Uddin Attar (1142-1220). La conférence des oiseaux raconte comment, encouragés... Lire la suite (14 février)
  • « Premier amour »
    Sami Frey reprend cette nouvelle de Samuel Beckett, écrite en 1946, qu’il avait créée il y a dix ans. On y trouve déjà l’image de ces clochards célestes que seront, dans En attendant Godot , Vladimir et... Lire la suite (7 février)