Actualité théâtrale

Du 6 au 30 mars au Grand Parquet, les 4 et 5 avril au Théâtre d’Ivry Antoine Vitez

« Les Afriques au Grand Parquet » Songo la rencontre (Centrafrique) et Ala te sunogo, Dieu ne dort pas (Mali)

Songo la rencontre , pièce jouée en français et chantée en songo, est inspirée du conte Les deux bossus et la lune. Sous la plume de Richard Demarcy et Vincent Mambachaka, elle devient un conte écologique prémonitoire sur la déforestation et la place des Pygmées dans la culture centrafricaine, faisant la place à leurs chants et à leurs danses. Créée il y a vingt ans, la pièce a connu un succès international qui a permis la création d’un centre culturel dans un quartier populaire de Bangui, l’Espace Linga Téré qui fut un pôle d’accueil de nombreux artistes, acteurs et musiciens. Le Grand Parquet, le théâtre d’Ivry, le théâtre de la Ville et d’autres villes françaises se mobilisent pour accueillir cette troupe avec comme objectif la remise en état de cet espace pillé et saccagé lors des derniers événements.

Ala te sunogo, Dieu ne dort pas conte l’histoire d’un jeune muet qui vit et danse dans la rue. Une jeune fille, touchée par sa situation, demande à sa mère de le recueillir et tente de le faire entrer dans la troupe du directeur du Centre Culturel qui, lui-même, se heurte à la corruption de l’Administration. La pièce relève avec humour les failles de la société malienne, mais aussi la formidable force de vie qui l’anime. Là aussi la troupe, acteurs, danseurs, chanteurs et techniciens, a dû abandonner sa salle de spectacle, l’espace BlonBa, sous la pression des événements.

Les recettes des spectacles seront consacrées à la renaissance des deux espaces culturels ainsi qu’à la réalisation d’infrastructures de base (santé, eau, assainissement, éducation). En ces temps où nous nous battons en France pour que la culture ne soit pas sacrifiée sur l’autel de la rentabilité, il est indispensable de ne pas oublier la solidarité avec des pays victimes de conflits, où certains groupes se sont violemment attaqués à la culture. La renaissance de ces pays passe aussi par la culture et il est bon que nous les y aidions en soutenant leurs artistes.

Micheline Rousselet

Songo la rencontre les jeudis, vendredis et samedis à 19h, les dimanches à 15h

Ala te sunogo, Dieu ne dort pas, les jeudis, vendredis et samedis à 21h et les dimanches à 17h

Le Grand Parquet

35 rue d’Aubervilliers, 75018 Paris

Réservations : 01 40 05 01 50

Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Unwanted »
    L’auteur, chanteuse et chorégraphe de nationalité britannique, Dorothée Munyaneza, est originaire du Rwanda. Marquée par plusieurs films et documentaires sur le génocide rwandais et le viol des femmes... Lire la suite (23 octobre)
  • « La putain du dessus » Une pièce d’Antonis Tsipianitis
    « La putain du dessus » d’Antonis Tsipianitis, une pièce qui connaît un très grand succès en Grèce, retrace le destin d’une femme née dans une petite ville industrielle du nord-ouest du pays. Jeune,... Lire la suite (21 octobre)
  • « Pièce en plastique »
    Dans cette pièce écrite en 2015, Marius von Mayenburg met en scène une famille, bien installée socialement, dont il excelle à montrer les rêves avortés, les contradictions, les frustrations et le mal... Lire la suite (20 octobre)
  • « Le poète aveugle »
    Jan Lauwers appartient à une génération d’artistes reconnus dans toute l’Europe, qui réinvente une écriture où se mêlent théâtre, musique, installation et danse. C’est la première fois qu’il est invité à La... Lire la suite (20 octobre)
  • « Haskell Junction »
    C’est à l’occasion d’un voyage au Canada, où il découvre la ville de Stanstead installée sur la frontière canado-étasunienne que Renaud Cojo a l’idée de cette pièce. À l’heure où des migrants poussés par... Lire la suite (19 octobre)