Actualité théâtrale

Théâtre de l’Aquarium La Cartoucherie jusqu’au 18 décembre.

"Les Arpenteurs" Partenaire Réduc’snes

"Les Arpenteurs", conception, texte et mise en scène Stéphane Olry

En 1792, deux astronomes se rendent sur le méridien de Paris. Leur mission, l’un parti du nord de la France et l’autre de Barcelone, est, à partir de calculs savants mais néanmoins aléatoires, de définir le mètre universel. Leur parcours semé d’embûches se soldera par un échec puisque leur calcul du mètre-étalon se révélera faux.

De juillet 2009 à janvier 2011, Stéphane Olry et sa complice Corinne Miret ont eu l’idée d’envoyer six personnes parmi lesquelles un comédien, un mathématicien, un simple promeneur, un metteur en scène, un architecte et un compositeur sur les traces des deux astronomes. Chacun d’eux a choisi son mode d’hébergement, son rythme, un objectif précis ou fait le choix de se laisser aller au hasard des paysages et des rencontres. Le seul impératif étant de coller le plus possible au méridien.

Début 2011, de retour de leur périple au cours duquel ils ont découverts des lieux insolites, rencontré des gens de tout crin, buté sur des obstacles et connu toutes sortes d’aventures, Stéphane Olry a regroupé les comptes rendus des arpenteurs et, à partir de leurs témoignages écrits, filmés ou enregistrés, il a imaginé le spectacle qui se donne actuellement sur le plateau de la grande salle du théâtre de l’Aquarium.

Le travail qu’a tiré Stéphane Olry de cette expérience pour le moins originale, a donné lieu à une vraie œuvre de création à la fois sérieuse, rigoureuse et complètement débridée mêlant à la fois les péripéties récentes des arpenteurs à celles des géomètres révolutionnaires.

Si le début du spectacle déconcerte, sans doute à cause de l’originalité de la démarche, il séduit de plus en plus jusqu’à devenir jubilatoire et complètement passionnant.

Le charme de la forme est dans les ruptures de ton, dans le large éventail des rencontres et des aventures vécues, dans la diversité des séquences. On va de la rencontre avec les immigrés provenant des pays traversés par le même méridien – Espagne, Algérie, Mali, Bénin - à celle du compositeur enregistrant de nuit les cris d’animaux dans les forêts de la Creuse et de l’Allier, avec un écureuil procédurier qui demande des dommages et intérêts pour avoir été dérangé dans son sommeil et chuté d’un arbre ...

Les mises en scène de Stéphane Olry sont, à chaque fois, des défis. Celle-ci qui va de la relation prosaïque proche du compte rendu à la narration de rêves et à l’apparition de personnages inattendus comme le mirabellier de bord de route, le fantôme du père ou le fameux écureuil grincheux, est solidement construite…

Il faut aller voir ce spectacle, patienter une petite demi-heure et se laisser porter ensuite. On ne regrettera pas son voyage en navette jusqu’à la Cartoucherie.

Francis Dubois

Théâtre de l’Aquarium La Cartoucherie, Vincennes

www.theatredel’aquarium.com

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 74 99 61
 

Le spectacle " Les Arpenteurs" sera en tournée :

Le 24 janvier 2012 au Théâtre Brétigny

Les 7 et 8 février 2012 à l’Hippodrome de Douai.

 

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)
  • « Comment ça va ? »
    Cette question appelle toujours ou presque la même réponse « Bien » ! Pourtant quand on est une comédienne qui vient d’avoir cinquante ans, qu’on a un mari informaticien au chômage et un fils adolescent... Lire la suite (26 juin)