Actualité théâtrale

Jusqu’au 28 avril à l’Alhambra

« Les Vice Versa » Tout ce qu’on imagine

Bienvenue dans l’imaginaire des Vice Versa, Anthony, le grand « drôle et musclé » et Indiaye rond et ondulant, le spécialiste de la « vague amoureuse » ! Ils se répondent, passent du sketch au mime, version délire, de l’acrobatie à la danse, font de l’humour corporel et surtout de la musique gestuelle avec un art du bruitage remarquable. Ils inventent les « Jeux Psycholympiques » et les « Jeux Cheloulympiques » avec un 400 mètres couru par des athlètes dépourvus de tout sens de l’orientation, de la boxe pour pacifistes et la possibilité de voir sur scène une course vue du dessus !

Adeptes du second, voire du troisième degré, ils dynamitent la magie et l’on découvre comment une tête peut se dissocier d’un corps, on ne sait plus à qui sont ces mains qui se promènent au grand bonheur des spectateurs.

Capables d’imiter tous les bruits ils nous proposent un combat contre le moustique hilarant, à l’issue très incertaine. Très influencés par l’univers de Tex Avery ils nous offrent aussi un voyage dans le cinéma, de la comédie musicale, où l’un fait la trompette tandis que l’autre joue de la batterie et que les deux dansent les claquettes, un western spaghetti sans oublier un zeste d’opéra et un clin d’œil final à Charlot.

Théâtre : Les Vice Versa

C’est un spectacle bien réglé qui maintient un rythme endiablé, en laissant place à l’improvisation et au dialogue avec la salle et, pour peu que les deux compères y trouvent une partenaire à leur hauteur, cela devient étourdissant et hilarant.

Micheline Rousselet

Le vendredi et le samedi à 19h30, relâche le vendredi 9 et le samedi 24 mars

Alhambra

21 rue Yves Toudic, 75010 Paris

Réservations 01 40 20 40 25 ou www.alhambra-paris.com Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)