Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Claudine Bories et Patrick Chagnard (France)

"Les arrivants" Sortie en salles le 7 avril 2010

Les bureaux de la Coordination pour l’Accueil des familles demandeuses d’asile est une plate forme d’urgence parisienne financée par l’Etat. Des travailleurs sociaux ont pour mission de recevoir les arrivants, parfois le jour même de leur débarquement à Paris, de parer au plus urgent, de fournir hébergement et aide matérielle, de les guider par la suite dans leurs démarches et dans la constitution de leur dossier jusqu’à l’obtention ou non du statut de réfugié.
Les demandeurs d’asile ne sont pas des clandestins et la légalité de leur présence sur le sol français, le temps des démarches, devrait leur permettre d’échapper tant à la sentimentalité qu’à l’obsession paranoïaque de l’invasion. Mais tous les cas qui se présentent chaque jour dans les quatre vingt mètres carrés de l’établissement du 20ème arrondissement sont douloureux, pathétiques et la réalité de l’exil n’est soluble ni dans une administration aux moyens de plus en plus limités, ni dans la meilleure bonne volonté…
Le film de Claudine Bories et Patrick Chagnard emboîte le pas de quelques uns de ces arrivants. Zahra, une jeune Erythréenne seule au monde et en fin de grossesse, un couple de mongols, les Wong, énigmatiques et peu loquaces, les Kanesha flanqués de leurs deux enfants qui, débarquant du Sri Lanka, ignoraient, le jour de leur arrivée, dans quel pays le passeur les avait conduits et les Mouloughéta en provenance d’Ethiopie, jeune couple avec bébé, lui nerveux et emporté, elle passive et sans doute résignée au pire.

Ces personnes dont aucun ne parle le premier mot de français vont se trouver plongés dans un labyrinthe de démarches face à deux des travailleuses sociales du bureau : Colette, opulente, maternelle et bordélique qui se démène comme un beau diable et trouve toujours une solution à tout, même si elle doit dépasser les limites des attributions budgétaires et Caroline, fragile et décalée qui, face aux demandes impossibles à satisfaire, oscille entre la crise de larmes et la réflexion blessante qu’elle n’a pu se retenir de dire et que l’interprète s’est trouvé dans l’incapacité de traduire.
Face aux arrivants dont l’angoisse et la détresse se cachent parfois derrière le voile de la résignation, les travailleurs sociaux débordés atteignent très vite les limites de leur mission. Le défilé incessant de ces personnes démunies et qui paraissent aussi perdues qu’elles le seraient dans le désert, ne les aguerrit pas pour autant.
Le film prend également en compte un élément incontournable du processus d’accueil, l’interprète dont le rôle peut aller de la simple traduction de l’entretien jusqu’à l’engagement et parmi les scènes fortes que compte "Les arrivants", il y a ce moment ou le traducteur arabe reproche à la travailleuse sociale de prononcer en direction des arrivants des phrases malheureuses qu’il lui est impossible de traduire.
Claudine Bories et Patrick Chagnard ont réalisé un film nécessaire qui, hors de toute démarche frontale militante, s’opposant à la propagande et aux mensonges officiels qu’on assène quotidiennement, va vers une vérité plus complexe et donne une réponse simple à la question de l’accueil des étrangers en France.
Francis Dubois

Le Snes a été sollicité pour apporter son soutien à ce film et l’équipe chargée de la rédaction de cette rubrique estime qu’il faut encourager sa programmation partout où ce n’est pas encore prévu (voir liste évolutive ci-dessous) en contactant la petite société de distribution dont les coordonnées sont indiquées en bas de liste. Ph. Laville

Du 26 mai au 1er juin :
Malakoff : cinéma Marcel Pagnol
St Denis : Cinéma L’Ecran
Savigny le Temple : le Jacques Prévert
Fontenay sous Bois : le Kosmos
Calais : l’Alhambra
Cholet : le Rex
Mauriac : le Pré Bourges
Alençon : le Normandy
Mulhouse : le Bel Air
Tours : Le Studio
Poitiers : CRPC
La Rochelle : La Coursive
Montbrison : le Rex
Toulouse : Le Cratère
Roman sur Isère : Ciné Planet
Ste Foy les Lyon : cinéma Jeanne Mourguet
Cran Gevrier : La Turbine
Toulon : le Royal
Prades : Le Lido

Semaine du 2 juin au 8 juin
Brie Comte Robert : Les 4 Vents
Boen sur Lignon : L’Entracte
St Flour : le Delta
Thionville : cinéma Scala
Conflans Ste Honorine : Cinéville, projection débat avec LDH le samedi 5 juin
Bruay la Buissière : Etoiles
Questembert : l’Iris
Arcueil : Cinéma Jean Vigo
Colmar : Le Colisée
Mont Saint Aignan : l’Ariel
St Jean d’Angely : l’Eden
Angoulême : CNBDI
Decazeville : La Strada
Samatan : Foyer Rural
Meythet : C.C Rabelais
St Etienne : le France
Décines : le Toboggan
Albertville : Le Dôme
Martigues : cinéma Jean Renoir
Concarneau : Le Celtic

Du 9 juin au 15 juin
Projection-débat à l’EHESS le 11 juin
Projection-débat avec Marielle Bernard, ancienne directrice de la CAFDA le 13 juin à l’Escurial (A CONFIRMER)
Clichy la Garenne : le Ruteboeuf (débat avec la Ligue des Droits de l’Homme)
Epinal : le Palace
Montgeron : le Cyrano
Caudry : le Millenium
St Gratien : cinéma les Toiles
Rennes : TNB, débat avec RESF
Montbeliard : le Colisée
Laon : Le Forum
Biarritz : le Royal
Bayonne : l’Atalante
Ramonville : l’Autan
Rumilly : Le Concorde
Cluses : Cinétoiles
Roanne : Ciné Rivage, Espace Renoir
Perpignan : Le Castillet

HAPPINESS Distribution
tel : 06 09 77 95 75
fax : 01 44 76 07 93
info@happinessdistribution.com

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)