Actualité théâtrale

Théâtre de la Marionnette à Paris

"Les choses étant ce qu’elles sont tout va aussi bien que possible" au Théâtre du Fil de l’Eau à Pantin (93) jusqu’au 8 février

Le spectacle repose sur trois séquences : L’oiseau de mauvais augure, L’aviateur sans ailes et La chambre de Claire. Ces trois séquences sont traversées par l’aviateur, personnage burlesque qui peine à trouver sa place dans un monde qui le préoccupe, à propos duquel aucune des questions qu’il se pose ne trouve de réponse satisfaisante.
Il engage avec le monde des objets qui l’entourent un dialogue dont il espère bien sortir quelque chose. Objets, matériaux, tissus, têtes d’oiseaux et bientôt des marionnettes de toutes sortes, de toutes tailles vont rentrer dans le jeu. Jusqu’aux vêtements désertés par l’homme dont il va réveiller la mémoire pour que jaillissent des figures humaines, animales, des ombres, des présences monstrueuses ou minuscules, tout un univers qui évolue aux frontières du rêve et de la réalité.

La Compagnie du Théâtre du Mouvement a vu le jour en 1975 à l’initiative de Claire Heggen et Yves Marc qui la co-dirigent toujours. Ils étudient le mime corporel et ajoutent à leur formation la pratique du sport de haut niveau, de la danse classique et contemporaine ou de la Kinésiologie. Leur travail est basé sur la théâtralité du mouvement et de la gestualité.
La Compagnie poursuit son travail autour de grands thèmes comme l’animalité, la marche humaine ou la musicalité du mouvement.
A ce jour, Le Théâtre du Mouvement a crée une trentaine de spectacles qui ont été joués dans plus de soixante pays. Des spectacles qui se situent aux limites des Arts du mime, du théâtre gestuel, de la danse et du Théâtre d’objets.
Claire Heggen (qui signe conception, mise en scène et interprétation de ce spectacle) enseigne depuis 1988 à l’Institut de la Marionnette de Charleville-Mézières mais également dans les Universités de Paris III et de Paris VIII, les conservatoires d’Art dramatique d’Arras, d’Amiens de Tours et Bordeaux.
Elle enseigne également à l’étranger, à Madrid, Londres, Amsterdam ou New-York.
Initialement professeur d’Education physique et sportive, Yves Marc s’est formé au mime avec Pinok et Matho puis avec Etienne Decroux. Son travail porte sur la Danse et les techniques corporelles douces mais également sur certaines formes scientifiques…
Francis Dubois

Théâtre du Fil de l’eau - 20 rue Delisy – 93 500 Pantin.
Renseignements et réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) auprès du Théâtre de la Marionnette à Paris :
01 44 64 79 70 ou info@theatredelamarionnette.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)