Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

polar

« Les compromis », M. Calligaro et E. Cardère Peut-on tuer pour l’Europe ?

Une députée européenne, Sandrine Berger, écologiste, a été assassinée le jour où elle devait présenter un rapport sur les scandales du moteur diesel. Point de départ d’une enquête qui fait découvrir les arcanes de l’Union Européenne, la manière dont elle fonctionne, les places respectives du Parlement, de la Commission et des Conseils des chefs d’État et de gouvernement ou des ministres concernés par un problème spécifique. Résumé de cette manière, ce polar peut sembler rébarbatif et tomber du côté du manuel du parfait parlementaire européen. Il n’en est rien. Pourquoi avoir assassiné cette députée qui n’a pas de caractéristiques particulières à priori sinon le rapport qu’elle devait présenter le matin de sa mort ? Tous les personnages interrogés pour découvrir la vérité sont à la fois des stéréotypes – tellement Bruxelles formate les individus – et vivants. Leur fonction les définit et ils sont aussi des personnages. Ce n’est pas le moindre mérite de ce roman « vrai ».

Polar : Les compromis

Les causes de l’assassinat sont-elles à rechercher dans la vie personnelle de la députée ? En relation avec le rapport ? Quels sont ses liens avec son attaché parlementaire qui sert de narrateur ? Avec le responsable des Verts qui encadre l’ensemble des député.e.s de son courant politique et celui qui travaille réellement ? Des questions qui guident l’enquête dans un décor construit sur les crises qui secouent l’Union Européenne.

Les auteurs, Maxime Calligaro et Eric Gardère, connaissent bien les coulisses de la construction européenne. Ils ont été des « Insiders », des travailleurs de cette construction qui, parfois, tient plus du fantôme que de la réalité. « Les compromis » était le seul titre possible tellement le fonctionnement journalier de ces institutions repose sur la nécessité de se mettre d’accord pour que la décision européenne soit possible. Une raison supplémentaire du titre est lié à l’assassinat lui-même qui a quelque chose à voir avec l’UE elle-même. Une lecture salutaire.

Nicolas Béniès

« Les compromis », M. Calligaro et E. Cardère, Rivages/Noir.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • « Django Main de feu »
    Connaître la biographie de Django Reinhardt est difficile. Surtout son enfance et son adolescence dans cette zone à la limite de Paris dans les années 1910 – année de sa naissance – 1920. La... Lire la suite (1er mars)
  • « La Cité des Rêves », Wojciech Chmielarz
    . Wojciech Chmielarz est un des grands auteurs « noirs » polonais. « La Colombienne », son livre précédent, avait présenté ses deux doubles révoltés Mortka, l’inspecteur chargé des enquêtes – dit le « Kub... Lire la suite (25 février)
  • « Mémoires d’Amérique », John Edgar Wideman
    John Edgar Wideman est un des grands écrivains des Villes américaines qu’il sait investir via ses ghettos noirs. Philadelphie marquée par la présence de Benjamin Franklin, Pittsburgh par son aciérie... Lire la suite (11 février)
  • « Play Boy », Constance Debré
    Constance Debré, lesbienne revendiquée, se raconte sous les traits de « Play Boy », titre qu’il faut prendre dans tous les sens - d’interdit à giratoire. Un « Play Boy » dans le langage courant est un... Lire la suite (9 février)
  • Jean d’Aillon
    Jean d’Aillon poursuit les chroniques d’Edward Holmes et Gower Watson inspirées par Conan Doyle – il faut reconnaître l’intrigue – et habillées par les descriptions de la situation politique et militaire... Lire la suite (8 janvier)