Revalorisation des salaires et des carrières

Les débouchés de carrière Hors-classe et classe exceptionnelle

Les projets ministériels permettent de nouveaux débouchés de carrière, faisant accéder les professeurs certifiés et assimilés (CPE et Psy-ÉN) à la catégorie A+ (échelle-lettre A) et confortant l’assise du corps des professeurs agrégés dans cette même catégorie (échelle-lettre B).

LA HORS-CLASSE POUR TOUS

Née de la revalorisation de 1989 gagnée par le SNES-FSU, la hors-classe est l’exemple du succès de la lutte syndicale opiniâtre, alliant revendication et action dans les CAP.

Initialement prévue pour 15 % de chaque corps, elle est devenue un débouché de carrière de masse, représentant aujourd’hui plus de 25 % de chaque corps (agrégés : 26,1 %, certifiés : 25,5 %, CPE : 26 %). En 2015, plus de 86 % des
professeurs certifiés et agrégés partant en retraite étaient hors-classe.

Dans le cadre du protocole « PPCR », le SNES-FSU a obtenu des acquis supplémentaires majeurs :

  • « Tous les personnels parcourront une carrière normale sur au moins deux grades » : chacun doit désormais avoir accès à la hors classe.
  • Barème national actant cet acquis, mettant fin aux inégalités actuelles entre académies et disciplines.
  • Création de la hors-classe au 1er septembre 2017 pour les Psy-ÉN (CO-Psy), qui en étaient jusqu’ici privés.
  • Création d’un échelon terminal à l’indice 821 au 1er janvier 2021, pour les professeurs certifiés et assimilés ayant 3 ans d’ancienneté dans le dernier échelon actuel (avancement automatique et immédiat au 1er janvier 2021) .
  • Accès plus rapide à partir du 11e échelon (ex. : 3 ans pour les professeurs agrégés au lieu de 4 ans actuellement).

Restent des insuffisances, car une partie de ces dispositions relèvera des notes de service ministérielles annuelles. Le ministère dit revoir les notes de service nationales et les volumes de promotion afin d’assurer l’effectivité des mesures. Le SNES-FSU revendique que soit inscrite dans le statut une clause de sauvegarde permettant la promotion automatique à la hors-classe des personnels ayant atteint le 11e échelon depuis 3 ans.
Se syndiquer au SNES-FSU, syndiquer de nouveaux collègues, c’est se donner les forces collectives dont nos professions ont besoin pour revaloriser tous les aspects de nos métiers, nos carrières, nos salaires.

LA CLASSE EXCEPTIONNELLE

Créée au 1er septembre 2017, la classe exceptionnelle constitue un nouveau débouché de carrière après la hors-classe, répondant à l’allongement de la durée d’activité.

  • Il permettra aux professeurs certifiés, CPE et Psy-ÉN d’accéder à la hors-échelle A (INM 890 à 972) et aux professeurs agrégés d’accéder à la hors-échelle B (INM 972 à 1067).
  • Le volume du grade sera porté progressivement à 10 % de l’effectif total de chaque corps, en sept ans (2,5 % par an de 2017 à 2019 ; 0,62 % par an de 2020 à 2023), volume équivalant à 40 % des effectifs actuels de la hors-classe.

Cette classe exceptionnelle sera accessible selon deux modalités :

  • aux personnels étant au moins au 3e échelon de la hors-classe / nouvelle carrière (2e éch. de la hors-classe pour les professeurs agrégés) et ayant été affectés au cours de leur carrière au moins 8 ans en éducation prioritaire, ou dans l’enseignement supérieur (post-bac des lycées : STS, CPGE ; PRAG, PRCE), ou en tant que directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques (ex-chef de travaux), ou PFA (professeur formateur académique) ou DCIO ;
  • à tous les autres personnels ayant atteint le dernier échelon de la hors-classe, pour un maximum de 20 % du contingent annuel de promotions.

Les volumes de promotion et les modalités d’accès, calquées sur les pratiques managériales en vogue dans l’administration, sont inadaptés à la structure des corps enseignants et assimilés, et risquent de ne pas permettre à tous d’atteindre ce grade avant le départ à la retraite. Les missions reconnues créeront de fait des inégalités entre les disciplines, les genres ou les corps, ce que le ministère reconnaît lui-même.
Le SNES-FSU revendique une carrière pouvant être parcourue par tous sans obstacle de grade. Les modalités d’accès proposées doivent donc être revues au profit d’un accès ouvert à tous. C’est notamment une condition impérative d’une réelle amélioration des fins de carrière pour les professeurs agrégés.
Le SNES-FSU a obtenu le principe d’un barème national permettant la rotation des promotions, afin que le plus de collègues possible puissent bénéficier de la classe exceptionnelle en vue du départ en retraite.
Les premières CAP d’accès à la classe exceptionnelle devraient se tenir au cours du premier trimestre 2017-2018, avec effet de promotion au 1er septembre 2017.
Se syndiquer au SNES-FSU, syndiquer de nouveaux collègues, c’est se donner les forces collectives dont nos professions ont besoin pour revaloriser tous les aspects de nos métiers, nos carrières, nos salaires.

RECLASSEMENT / AVANCEMENT

Tables simplifiées
Accès aux tables détaillées
Suivez votre carrière : module de calcul du reclassement au 1er septembre 2017 (S)

Autres articles de la rubrique Revalorisation des salaires et des carrières

  • 1er janvier 2017
    Dans le cadre du déroulement actuel de carrière (classe normale puis hors-classe), attribution de nouveaux indices à chaque échelon, incluant 4 points de transfert « primes-points » et une... Lire la suite (Novembre 2016)
  • 1er septembre 2017
    Dans chaque grade, la carrière est parcourue à un rythme commun à tous, avec passage automatique d’un échelon au suivant. DÉROULEMENT DE CARRIÈRE La classe normale est unifiée et construite sur un... Lire la suite (Novembre 2016)
  • 1er janvier 2018
    Dans la nouvelle carrière, ajout de 5 points d’indice à chaque échelon dans le cadre du transfert « primes-points ». TABLES INDICIAIRES LE 2nd TRANSFERT "PRIMES-POINTS" Le transfert «... Lire la suite (Novembre 2016)
  • 1er janvier 2019 et 1er janvier 2020
    Dans la nouvelle carrière, revalorisation au 1er janvier 2019 des échelons de la classe normale et de la hors-classe inférieurs à l’indice 830, puis création au 1er janvier 2020 d’un 7e échelon dans la... Lire la suite (Novembre 2016)
  • Un nouvel espace indiciaire
    Le projet du ministère constitue une revalorisation dont les gains indiciaires vont au-delà du simple transfert « primes-points » prévu dans « PPCR ». Ces gains seront issus pour 70 % des mesures... Lire la suite (Novembre 2016)