Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Mamoru Hosada (Japon)

"Les enfants loups, Ame et Yuki" Sortie en salles le 29 août 2012

Hana élève seule ses deux enfants Ame et Yuki dans un quartier tranquille de la ville. Leur existence est simple et joyeuse, mais tous trois s’efforcent de cacher leur secret : leur père disparu était un homme-loup.

Face au risque toujours possible d’une métamorphose subite des enfants, Hana décide de quitter la ville et d’aller s’installer avec eux dans un petit village situé à l’orée d’une forêt luxuriante.

Dans " La traversée du temps" Mamoru Hosada abordait le thème de l’adolescence à travers le récit initiatique d’une jeune fille munie du pouvoir de remonter le temps.

Avec " Summer Wars" , il réalisait un film sur les relations humaines et les rapports familiaux dans une aventure où se mêlaient un monde réel et un monde virtuel.

Dans "Les enfants loups" , il se penche à nouveau sur un sujet qui lui est cher : la famille. Il propose à la fois un conte de fée, une allégorie sur l’éducation, un hommage aux mères et un constat sur l’évolution des enfants à travers les choix qui se posent à eux.

Le récit de " Les enfants loups" s’étend sur une période de treize années et l’animation permet merveilleusement et bien mieux que le film en prises de vue réelles, de marquer l’évolution des personnages.

Si, au cours des premières années de leur vie, les deux enfants sont sous le coup de l’éducation de leur mère, s’ils respectent le secret qui les lie et tentent, même dans les moments de "dérapage", de faire figure d’enfants ordinaires, ils traverseront plus tard une période où il leur sera plus difficile, dans certaines circonstances, de "contenir" leur bestialité.

Yuki montre très tôt des aptitudes pour rester dans le rang. Son goût pour l’école, l’obéissance à la mère y contribueront. Mais la personnalité de Ame est toute autre, beaucoup plus rebelle. Lorsque l’école le lassera et qu’il découvrira dans les hauteurs de la forêt la présence du maître Loup vieillissant, il se laissera séduire par les conseils et la philosophie du vieux maître.

Quand Yuki optera définitivement pour l’apparence humaine, Ame lui, décidera de se transformer et de prendre la succession du vieux loup mourant.

"Les enfants loups" est un très beau conte émouvant qui, s’il s’écarte par sa forme de tout réalisme, reste en prise avec les thèmes universels qu’il traite et auxquels il donne une dimension plausible.

La qualité du graphisme n’est pas le seul atout du film. Le soin avec lequel "Les enfants loups" est réalisé touche autant au choix des costumes parfaitement dessinés et personnalisés, qu’à celui des décors minutieusement conçus dans les moindres détails.

La maison ancienne qui est le cadre central de l’histoire a été créée par Anri Jôjô, un directeur artistique de grande renommée, et les costumes par un styliste de réputation internationale.

Les décors extérieurs toujours luxuriants et magnifiques vont jusqu’aux limites d’un "trop joli" qui malgré des fleurs à profusion et les champs multicolores, s’intègre parfaitement aux résonances authentiques et à la cruauté du récit.

Un film pour le plaisir assuré de tous les publics.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La juste route »
    En août 1945, dans un petit village du centre de la Hongrie, chacun se prépare au mariage du fils du notaire. Alors que la bourgade est plongée dans l’effervescence de la noce, débarquent du train,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Maria by Callas »
    Quand Maria Callas disait « Il y a deux personnes en moi : Maria et Callas », s’agissait-t-il d’une formule ou au contraire, du fruit d’une vraie réflexion à propos de sa vie ? Le film de Tom Volf... Lire la suite (12 décembre)
  • « Soleil battant »
    Gabriel et Iris, un couple de trentenaires, sont retournés dans la maison familiale au Portugal où ils ont vécu quelques années auparavant, au cours de vacances, un terrible drame qui les a privés à... Lire la suite (12 décembre)
  • « Mariana »
    Mariana, la quarantaine passée, issue de la haute bourgeoisie chilienne, a d’abord cédé aux influences de son père et plus tard à celles de son mari. Elle se réveille de sa soumission dès lors qu’elle... Lire la suite (11 décembre)
  • « Les bienheureux »
    L’Algérie, quelques années après la guerre civile. Amad et Samir, lui est médecin, elle est universitaire, ont décidé de fêter leur anniversaire de mariage au restaurant. Pendant le trajet en voiture... Lire la suite (11 décembre)