Actualité théâtrale

Théâtre de Belleville à partir du 1er mars 2016.

"Les fureurs d’Ostrowski" (Délire mythologique) Un spectacle de Gilles Ostrowsky et Jean-Michel Rabeux.

La famille des Atrides n’est pas très recommandable : on s’y entretue allégrement.

Pour prendre sa revanche à propos d’une banale histoire d’adultère, Atrée a trucidé et découpé à la hache les enfants de Thyeste qu’il a préparés en ragoût avec du beurre et de la feta avant d’inviter Thyeste à partager son repas.

Pour se venger à son tour, celui-ci fait un enfant à sa propre fille, Pélopia qui deviendra la femme d’Atrée, lequel finit par adopter le fils de son frère, Egisthe qui deviendra le meurtrier d’Agamemnon, son demi-frère et cousin.

Sur scène, Gilles Ostrowski, un grand escogriffe bafouilleur raconte tout ça avec truculence, espièglerie et le regard gourmand.

Avec deux costumes, trois accessoires, un peu d’hémoglobine, il se saisit de la tragédie et la légende devient une sorte de One-man show potache et explosif soutenu de bout en bout pas son énergie dévorante.

L’idée d’associer deux genres extrêmes de la scène, le spectacle de cabaret et la tragédie et de ficeler l’ensemble sous une forme à la fois burlesque et débordante, est une bonne idée.

Cela donne au final, un spectacle jubilatoire et déjanté qui, sans avoir l’air d’y toucher, éclaire la funeste histoire des Atrides et en donne une lecture sans doute hâtive, mais immédiatement lisible.

Cependant, le jeu débordant de Gilles Ostrowsky emporté dans ses élans, peut parfois paraître excessif et on se prend à se poser la question de savoir si, parfois, un peu plus de mesure n’aurait pas mieux servi le texte et la démarche générale du spectacle.

Il faut de toutes les façons saluer la programmation du Théâtre de Belleville, ce petit lieu où l’on peut dénicher à défaut de pépites à chaque coup, des spectacles inventifs et de qualité.

Francis Dubois

Théâtre de Bellevile 94 rue de Faubourg du Temple 75 011 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) 01 48 06 72 34

www.theatredebelleville.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Nos éducations sentimentales »
    Dans L’éducation sentimentale, Flaubert faisait le portrait d’un jeune homme Frédéric qui arrivait à Paris prêt à se lancer à la conquête de la capitale. À la recherche d’une position sociale enviable,... Lire la suite (15 janvier)
  • « L’autobus »
    Ils sont neuf voyageurs dans un autobus dont le conducteur invisible semble avoir pris son indépendance, ne respectant ni les horaires ni le code de la route ni même le trajet, un voyage infernal... Lire la suite (12 janvier)
  • « Le souper »
    Le 6 juillet 1815 alors que la défaite de Napoléon est consommée, que les troupes coalisées sont dans Paris et que la révolte populaire gronde, Talleyrand, homme politique et diplomate à la carrière... Lire la suite (12 janvier)
  • « Le dernier jour d’un condamné »
    En 1829, Victor Hugo publie « Le dernier jour d’un condamné » , un réquisitoire politique pour l’abolition de la peine de mort. Le jeune metteur en scène Cedric Coppola et la comédienne Pauline Smile... Lire la suite (11 janvier)
  • « Un jour en octobre »
    Dans une petite ville de province une jeune fille, Catherine, vient d’accoucher en cachette. Lors de l’accouchement, son précepteur, l’abbé Jattefaux l’a entendue prononcer le nom du père, le... Lire la suite (9 janvier)