Actualité théâtrale

A l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet, jusqu’au 20 février

"Les garçons et Guillaume à table !" Spectacle de et avec Guillaume Gallienne, mise en scène Claude Mathieu

Guillaume est le troisième d’une fratrie de garçons et sa mère aurait sans doute souhaité, pour finir, avoir une fille. Le jeune Guillaume fera l’affaire. Il suffira de l’appeler "ma chérie" et de dire au moment opportun : "Les garçons et Guillaume, à table"
Et ça ne rate pas. Le garçon est d’une sensibilité au-dessus de la moyenne et il adore, drapé dans le dessus à volants de son lit, se déguiser en Sissi Impératrice, sa référence.
Guillaume Gallienne est un habile conteur, un excellent comédien sans doute. Il raconte bien et c’est parfois drôle. Il raconte bien mais c’est quelquefois malin et on voit poindre ici ou là, au cours de son numéro, un rien de complaisance sur le sujet.
Quoi de plus drôle en effet qu’un petit garçon qui se déguise en princesse, pris entre une mère complice et un père que ça désole. Quoi de plus drôle qu’une jeune homme sensible qui se retrouve face aux propositions non équivoques de trois maghrébins qui, fort heureusement, n’aiment que les maghrébins… Quoi de plus pathétique aussi, mais là n’est pas le propos du spectacle.
Le temps de quelques instants d’ennui, observer le public en état de jubilation et se dire que certains ont raison de recommander le rire au théâtre. Ils ont raison car ça marche et plus on force le trait et plus ça marche. On n’aimerait sans doute pas compter dans sa progéniture un garçonnet qui se déguise en fille mais là on est au théâtre et on est au théâtre pour rire.
Le spectacle de Guillaume Gallienne de la Comédie Française va sans doute faire un tabac. Faut-il s’en réjouir complètement ?
Francis Dubois

Athénée Théâtre -Louis-Jouvet
Square de L’Opéra Louis-Jouvet - 7 rue Boudreau 75 009 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 53 05 19 19 – www.athenee-theatre.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Veillée de famille »
    Deux frères et une sœur autour de la cinquantaine vont et viennent, discutent de tout et de rien pendant que de l’autre côté du couloir, leur vieille mère agonise. La conversation les conduit au bout... Lire la suite (21 mars)
  • « Le pays lointain »
    C’est l’ultime pièce de Jean-Luc Lagarce mort à 38 ans, en 1995, quelques jours après l’avoir terminée. On y retrouve le thème du retour de l’enfant prodigue parmi les siens, comme dans Juste la fin du... Lire la suite (21 mars)
  • « Madame Pink » Comédie d’Alfredo Arias et René de Ceccatty
    Pour rompre avec la monotonie de sa vie conjugale, madame Pink, une grande bourgeoise excentrique, décide un jour d’adopter un caniche. Or, le petit chien Roxie ira bien au delà des espérances de sa... Lire la suite (20 mars)
  • « Qui a tué mon père »
    C’est à la demande de Stanislas Nordey, acteur et metteur en scène reconnu, que Édouard Louis a écrit ce texte. C’est à une réconciliation avec ce père honni dans En finir avec Eddie Bellegueule que... Lire la suite (20 mars)
  • « Et ma cendre sera plus chaude que leur vie »
    Marina Tsvetaeva, qui connut un destin tragique, est une des plus grandes poétesses russes de la première moitié du XXème siècle. Son destin suit l’histoire russe. Son mari épouse d’abord la cause des... Lire la suite (19 mars)