Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Florent Vassault (France)

« Lindy Lou, jurée N°2 » Sortie en salles le 10 octobre 2018.

Vingt ans plus tôt, Lindy Lou a été désignée pour faire parti du jury d’un procès. Ils s’agissait d’un double crime et elle a voté en son âme et conscience pour la peine de mort. Mais au fur et à mesure des années, la culpabilité n’a pas cessé de la ronger.

Elle est entrée en contact avec le condamné, et, d’une visite à l’autre, a découvert un tout autre homme que celui qu’elle avait vu au cours du procès.

La peine capitale a été exécutée.

La rédemption de Lindy Lou passera-t-elle par un voyage qu’elle décide d’entamer à travers le Mississippi et dont le but est de confronter le chemin qu’elle a parcouru à celui des 11 autres jurés avec lesquels elle a condamné un homme à mort.

Cinéma : Lindy Lou

A l’exception d’un seul qui a décliné, tous les jurés du procès ont accepté la rencontre que leur a proposée Lindy Lou et, dans la plupart des cas les entretiens ont été des moments conviviaux même si tous les sollicités n’avaient plus, vingt ans plus tard, la même perception de la décision qu’ils avaient tous prise à l’époque, de condamner un homme à mort.

Il y a ceux pour lesquels le souvenir est toujours vivant, ceux pour qui l’événement est sinon passé à la trappe, du moins à demi occulté, ceux qui n’ont jamais eu le moindre état d’âme face au choix de leur vote.

On peut se questionner et c’est peut-être ce en quoi le film de Florent Vassault est passionnant, sur les motivations profondes de Lindy lou, sur le sens de sa démarche quand elle décide d’aller à la rencontre des jurés du procès.

On pense, dans un premier temps à une poussée de curiosité, le besoin de savoir où en sont, vingt ans plus tard, le onze autres vis à vis de la décision qu’ils ont prise de condamner un homme à mort.

Mais le sens de la démarche de Lindy Lou devient plus complexe quand on sait que, pendant qu’il était en attente de son exécution, elle a éprouvé le besoin de rendre visite au condamné, qu’il y a eu échange de lettres et que Bobby Wilcher, du fond de sa cellule, a fini par se méprendre sur les raisons de l’intérêt qu’avait pour lui sa visiteuse. Qu’il a fini par croire que Lindy Lou était tombée amoureuse de lui et qu’elle ne l’a jamais empêché de croire à cette éventualité.

A la lumière de la réalité des faits, ne faut-il pas reconsidérer les raisons pour lesquelles cette femme, vingt ans plus tard, éprouve le besoin de prolonger un épisode de sa vie qui a pu la bouleverser, avec lequel, elle a, pour de multiples raisons, beaucoup de mal à rompre.

D’autant plus, quand s’ajoute aux faits nouveaux que le film distille, une rumeur selon laquelle Lindy Lou aurait vécu avec Bobby Wilcher un épisode amoureux.

Il est possible que de ces vingt années, depuis le déroulement du procès jusqu’à sa décision d’aller à la rencontre des autres jurés, Lindy Lou ait vécu le moment le plus intense de son existence.

Quel rapport existe-il vraiment entre la voyageuse au volant de sa voiture, se préparant à une nouvelle rencontre et la réalité sans doute tumultueuse, prise entre remords et passion ?

Chaque spectateur tirera sans doute sa propre conclusion mais il n’est pas impossible, dans un cas d’analyse extrême, de penser que pendant vingt ans, l’essentiel de sa vie de femme se sera nourri de la mort d’un homme qu’elle a consentie....

En arrière-plan du motif du film, Florent Vassault trouve avec les différents déplacements de Lindy Lou à travers le Mississippi, l’occasion de porter un regard sur une Amérique essentiellement blanche, sur le Comté de Rankin à ce point conservateur que la vente de l’alcool y est interdite, sur ces quartiers résidentiels où pas une tuile différente de l’autre ne dépare dans le paysage...

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Le photographe »
    Rafi est un modeste photographe de rue. Rien ne le préparait à sa rencontre avec Milani, une jeune fille discrète issue de la classe moyenne de Bombay, ni au fait qu’elle accepterait de le revoir le... Lire la suite (22 janvier)
  • « Merveilles à Montfermeil »
    Joëlle et Kamel sont en instance de divorce. Ils font tous les deux partie de l’équipe municipale de la nouvelle maire de Montfermeil, Emmanuelle Joly. Toute l’équipe travaille activement sur le... Lire la suite (7 janvier)
  • « Les siffleurs »
    C’est au son de « The passenger » interprété par Iggy Pop que l’inspecteur de police Cristi débarque sur l’île de Gomera afin d’apprendre le Silbo, une langue sifflée ancestrale classée au patrimoine... Lire la suite (5 janvier)
  • « Cunningham »
    « Cunningham », le film d’Alla Kovgan, suit la carrière du chorégraphe Merce Cunningham depuis ses premières années comme danseur dans le New-York d’après guerre jusqu’à la révélation et la reconnaissance... Lire la suite (Décembre 2019)
  • « Le miracle du Saint Inconnu »
    En possession de son magot, Amine fuit la police mais, sa voiture tombée en panne, il a tout juste le temps de creuser un trou et d’enterrer le sac contenant les liasses de billets au sommet d’un... Lire la suite (Décembre 2019)