Actualité théâtrale

Jusqu’au 1er octobre à la Manufacture des Abbesses

"Lisbeths"

Un homme, une femme, ils se sont rencontrés, se sont parlés, se sont pris la main, hésitent pour savoir qui a pris la main de l’autre, se sont retrouvés à l’hôtel, se sont aimés et envisagent de faire un enfant. Pietr est un VRP qui s’était enfermé dans la routine et Lisbeth bouleverse sa vie. Elle est partie avant lui et quand il la retrouve sur le quai de la gare de La Rochelle, c’est elle et c’est une autre.

On retrouve dans cette pièce l’écriture résolument contemporaine de Fabrice Melquiot. Des petits fragments se télescopent créant une atmosphère étrange, où le fantastique s’insinue dans le réel. Dans cette histoire d’amour, on glisse du réel au fantasme comme dans un rêve où les désirs se muent en attentes et les élans en atermoiements. Des répliques drôles s’introduisent dans un climat parfois énigmatique où le réel se mêle à la poésie. Fabrice Melquiot nous parle des métamorphoses que nous impose l’amour, du sentiment que l’autre est à la fois celui que l’on a connu hier et pourtant différent, de l’inquiétude et du trouble que cela procure.
La mise en scène, volontairement dépouillée, deux chaises face aux spectateurs, laisse toute la place au jeu délicat, sensible et vif des acteurs, Claude Lalu et Babette Largo. Ils nous entraînent avec bonheur dans cette histoire où l’étrange perce sans cesse sous le quotidien.
Micheline Rousselet

Jeudi, vendredi et samedi à 21h, dimanche à 17h, relâche le 25 septembre
La manufacture des Abbesses
7 rue Véron, 75018 Paris
Réservations : www.manufacturedesabbesses.com / 01 42 33 42 03

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)
  • « Non, c’est pas ça ! (Treplev Variations) »
    Ils sont trois sur scène, une femme et deux hommes, ils devaient être treize et jouer La mouette , mais l’un d’eux, le metteur en scène probablement, s’est suicidé. Ils ont décidé de continuer le... Lire la suite (7 octobre)