Libertés publiques

Loi anti-manifestants

Camouflet pour le gouvernement

La loi dite « anti-casseurs » a été jugée anticonstitutionnelle : les interdictions de manifester ordonnées par le préfet ont été rétorquées par le Conseil d’État, parce qu’elles violent les droits constitutionnels des citoyens. Restent malgré tout des dispositions problématiques : interdictions de manifestation, fouilles systématiques, contraventions diverses...

La liberté de manifester est une composante de la liberté d’expression, et donc en cela une liberté fondamentale. Elle doit pouvoir continuer à s’exercer en France sans avoir à craindre une répression violente et/ou arbitraire, dès lors que les limites imposées par la loi sont respectées. Contrairement à ce que voudrait faire croire le gouvernement, tous les manifestants ne sont pas des casseurs, et la majorité des personnes qui manifestent le font pacifiquement.

Autres articles de la rubrique Libertés publiques