Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Beatriz Seigner (Brésil-Colombie-France)

« Los silencios » Sortie en salles le 3 avril 2019

Nuria douze ans, Fabio neuf ans et leur mère Amparo qui ont fui le conflit armé colombien au cours duquel le père a disparu, ont trouvé asile sur une petite île de l’Amazonie aux frontières du Brésil, de la Colombie et du Pérou.

Or un jour, celui que tous croyaient mort, réapparaît. Le jeune garçon et sa mère sont hantés par l’étrange secret autour de cette réapparition et par le mutisme dans lequel semble s’être réfugiée Nuria avant de découvrir que l’île est peuplée de fantômes.

Cinéma : Los silencios

« Los silencios  » repose sur une interaction constante entre la réalité et le fantastique.

D’une part, la description très réaliste de la situation où se retrouvent la mère et ses deux enfants, de leur quotidien incertain et d’autre part, le mystère qui pèse autour du retour du père dont on ne sait jamais si la présence auprès des siens est réelle ou le fruit d’une apparition qui serait le résultat de croyances locales qui encouragent à croire au retour des morts sous l’apparence de fantômes.

« Los silencios  » est un drame sur fond de ces guerres qui détruisent, qui massacrent et contraignent les populations à fuir leur pays et à tenter de construire ailleurs une nouvelle vie sur des bases incertaines.

«  Los silencios » c’est aussi le courage d’une mère qui, dans des conditions de vie précaires et une totale incertitude du lendemain, se bat pour l’avenir de ses enfants et qui considère comme une priorité leur inscription à l’école.

Au milieu d’un combat pour la survie, Amparo et ses enfants doivent se confronter à une situation mystérieuse à laquelle ils doivent croire pour trouver la force de vivre.

En dépit de son sujet dramatique, «  Los silencios  » n’est jamais dans l’emphase ou dans le misérabilisme. Sans aucun travelling, avec une musique utilisée à minima, une présence musicale reposant uniquement sur les bruits organiques, il y a dans le film de Béatriz Seigner, avec ce double sujet entre drame de l’humanité et fantastique, une espèce de force souterraine qui ajoute du mystère au mystère et fait de ce film une œuvre puissante et passionnante.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les envoûtés »
    La directrice du magazine où Coline n’a jusque là écrit que sur des romans récemment parus lui propose de se charger de la rubrique « Le récit du mois ». Pour cela, elle doit rejoindre dans la maison au... Lire la suite (7 décembre)
  • « Un été à Changsha »
    Dans l’été caniculaire de Changsha, ville située au cœur de la Chine, l’inspecteur Bin enquête sur une drôle d’histoire, la disparition d’un jeune homme dont on a retrouvé le bras sur les bords de la... Lire la suite (3 décembre)
  • « Seules les bêtes »
    Un femme disparaît mystérieusement. Sa voiture est retrouvée abandonnée au bord de la route de montagnes qui conduit à quelques fermes isolées du Causse. Alors que la gendarmerie tente de retrouver... Lire la suite (2 décembre)
  • « It must be heaven »
    Elia Suleiman fuit la Palestine à la recherche d’une nouvelle terre d’accueil avant de réaliser que son pays d’origine le suit comme une ombre. La France d’abord, lui offre le spectacle d’un Paris... Lire la suite (2 décembre)
  • « Made in Bangladesh »
    Shimu est une jeune ouvrière qui travaille dans une usine textile à Dacca au Bangladesh. Soumise comme toutes les autres ouvrières à un rythme de travail infernal, elle décide un jour avec quelques... Lire la suite (1er décembre)