Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Beatriz Seigner (Brésil-Colombie-France)

« Los silencios » Sortie en salles le 3 avril 2019

Nuria douze ans, Fabio neuf ans et leur mère Amparo qui ont fui le conflit armé colombien au cours duquel le père a disparu, ont trouvé asile sur une petite île de l’Amazonie aux frontières du Brésil, de la Colombie et du Pérou.

Or un jour, celui que tous croyaient mort, réapparaît. Le jeune garçon et sa mère sont hantés par l’étrange secret autour de cette réapparition et par le mutisme dans lequel semble s’être réfugiée Nuria avant de découvrir que l’île est peuplée de fantômes.

Cinéma : Los silencios

« Los silencios  » repose sur une interaction constante entre la réalité et le fantastique.

D’une part, la description très réaliste de la situation où se retrouvent la mère et ses deux enfants, de leur quotidien incertain et d’autre part, le mystère qui pèse autour du retour du père dont on ne sait jamais si la présence auprès des siens est réelle ou le fruit d’une apparition qui serait le résultat de croyances locales qui encouragent à croire au retour des morts sous l’apparence de fantômes.

« Los silencios  » est un drame sur fond de ces guerres qui détruisent, qui massacrent et contraignent les populations à fuir leur pays et à tenter de construire ailleurs une nouvelle vie sur des bases incertaines.

«  Los silencios » c’est aussi le courage d’une mère qui, dans des conditions de vie précaires et une totale incertitude du lendemain, se bat pour l’avenir de ses enfants et qui considère comme une priorité leur inscription à l’école.

Au milieu d’un combat pour la survie, Amparo et ses enfants doivent se confronter à une situation mystérieuse à laquelle ils doivent croire pour trouver la force de vivre.

En dépit de son sujet dramatique, «  Los silencios  » n’est jamais dans l’emphase ou dans le misérabilisme. Sans aucun travelling, avec une musique utilisée à minima, une présence musicale reposant uniquement sur les bruits organiques, il y a dans le film de Béatriz Seigner, avec ce double sujet entre drame de l’humanité et fantastique, une espèce de force souterraine qui ajoute du mystère au mystère et fait de ce film une œuvre puissante et passionnante.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)