Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Beatriz Seigner (Brésil-Colombie-France)

« Los silencios » Sortie en salles le 3 avril 2019

Nuria douze ans, Fabio neuf ans et leur mère Amparo qui ont fui le conflit armé colombien au cours duquel le père a disparu, ont trouvé asile sur une petite île de l’Amazonie aux frontières du Brésil, de la Colombie et du Pérou.

Or un jour, celui que tous croyaient mort, réapparaît. Le jeune garçon et sa mère sont hantés par l’étrange secret autour de cette réapparition et par le mutisme dans lequel semble s’être réfugiée Nuria avant de découvrir que l’île est peuplée de fantômes.

Cinéma : Los silencios

« Los silencios  » repose sur une interaction constante entre la réalité et le fantastique.

D’une part, la description très réaliste de la situation où se retrouvent la mère et ses deux enfants, de leur quotidien incertain et d’autre part, le mystère qui pèse autour du retour du père dont on ne sait jamais si la présence auprès des siens est réelle ou le fruit d’une apparition qui serait le résultat de croyances locales qui encouragent à croire au retour des morts sous l’apparence de fantômes.

« Los silencios  » est un drame sur fond de ces guerres qui détruisent, qui massacrent et contraignent les populations à fuir leur pays et à tenter de construire ailleurs une nouvelle vie sur des bases incertaines.

«  Los silencios » c’est aussi le courage d’une mère qui, dans des conditions de vie précaires et une totale incertitude du lendemain, se bat pour l’avenir de ses enfants et qui considère comme une priorité leur inscription à l’école.

Au milieu d’un combat pour la survie, Amparo et ses enfants doivent se confronter à une situation mystérieuse à laquelle ils doivent croire pour trouver la force de vivre.

En dépit de son sujet dramatique, «  Los silencios  » n’est jamais dans l’emphase ou dans le misérabilisme. Sans aucun travelling, avec une musique utilisée à minima, une présence musicale reposant uniquement sur les bruits organiques, il y a dans le film de Béatriz Seigner, avec ce double sujet entre drame de l’humanité et fantastique, une espèce de force souterraine qui ajoute du mystère au mystère et fait de ce film une œuvre puissante et passionnante.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les Grands voisins. La cité rêvée »
    Maël est un artiste peintre sans papiers, Adrien est luthier et musicien. Eux et d’autres résidents de tous crins et venus de tous les horizons ont donné naissance à une utopie moderne en plein cœur... Lire la suite (14 mai)
  • « The room »
    Kate, elle traductrice et Matt artiste peintre, un couple de trentenaires dans l’impossibilité d’avoir un enfant, lassés d’une existence citadine s’installent dans une maison isolée qu’ils ont achetée... Lire la suite (14 mai)
  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)
  • « Le cœur du conflit »
    Un cinéaste japonais et une cinéaste française décident de faire ensemble, non pas un enfant qui serait jeté en pâture à une société offerte à un avenir de plus en plus inquiétant, mais un « enfant... Lire la suite (11 mars)
  • « Femmes d’Argentine »
    En Argentine l’IVG est interdite et les femmes qui la pratiquent clandestinement peuvent encourir des peines de prison si elles sont dénoncées. Toute hospitalisation pour traiter les séquelles d’un... Lire la suite (10 mars)