Autour du Jazz

Un trio neuf et déjà rodé

« Love Hurts », Julian Lage

Jazz : Julian Lage
Julian Lage est l’un des guitaristes originaux de notre présent. Il a commencé avec Gary Burton pour prendre ensuite son envol. Il a la passion du trio. Pour « Love Hurts », il fait équipe, pour la première fois, avec Dave King, batteur du groupe « Bad Plus », et Jorge Roeder à la basse. Un mélange détonnant de compositions personnelles, le « Tomorrow is the Question » d’Ornette, de standards comme « I’m getting sentimental over you », des thèmes de rockabilly, « Love Hurts » qui donne son titre à l’album chanté par Roy Orbison, des compositions de Keith Jarrett pour construire un univers parallèle. Les arrangements du guitariste communiquent son appétence pour des mélodies qui transfigurent les originaux.

Julian Lage a cette grâce de s’approprier tous ces domaines musicaux pour en faire le sien. Ne le ratez pas.

Nicolas Béniès

« Love Hurts », Julian Lage, Mack Avenue.

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • Petit voyage dans les nouveautés Jazz
    Un voyage au long cours en solitaire pour débuter cette série. Claude Tchamitchian a voulu à la fois rendre hommage à la contrebasse et à Jean-François Jenny-Clark, mort voici 20 ans qui, comme le... Lire la suite (30 juillet)
  • Petit voyage dans les temps du jazz via les nouveautés
    La musique sur le Net est en perte de vitesse. Le streaming ne fait plus recette. Le retour du vinyle est un indice. La musique compressée est-elle encore de la musique ? Les parutions de CD... Lire la suite (10 juin)
  • Jazz sous les pommiers
    Une bonne semaine de jazz et tout est différent. Le monde s’habille des couleurs de l’arc-en-ciel avec des dominantes de bleus et de noirs, comme si la société oubliait ses blessures pour communier... Lire la suite (5 juin)
  • « Inner Roads », Hugo Corbin
    Hugo Corbin, guitariste et compositeur, a décidé, dans « Inner Roads », d’explorer ces voies sans entrées que sont les routes internes, celles fréquentées les jours et nuits où dominent le sentiment d’un... Lire la suite (22 avril)
  • « Animi », Shauli Einav
    Shauli Einav, saxophoniste israélien installé à Paris, ne veut pas perdre la mémoire d’un temps où l’avant-garde était saluée comme une nécessité vitale et participait de l’utopie de la construction d’un... Lire la suite (20 avril)