Autour du Jazz

Un trio neuf et déjà rodé

« Love Hurts », Julian Lage

Jazz : Julian Lage
Julian Lage est l’un des guitaristes originaux de notre présent. Il a commencé avec Gary Burton pour prendre ensuite son envol. Il a la passion du trio. Pour « Love Hurts », il fait équipe, pour la première fois, avec Dave King, batteur du groupe « Bad Plus », et Jorge Roeder à la basse. Un mélange détonnant de compositions personnelles, le « Tomorrow is the Question » d’Ornette, de standards comme « I’m getting sentimental over you », des thèmes de rockabilly, « Love Hurts » qui donne son titre à l’album chanté par Roy Orbison, des compositions de Keith Jarrett pour construire un univers parallèle. Les arrangements du guitariste communiquent son appétence pour des mélodies qui transfigurent les originaux.

Julian Lage a cette grâce de s’approprier tous ces domaines musicaux pour en faire le sien. Ne le ratez pas.

Nicolas Béniès

« Love Hurts », Julian Lage, Mack Avenue.

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • Chloé Perrier et son cœur français
    Chloé Perrier, chanteuse et actrice, livre un album qui devrait faire jaser. Reprendre des chansons françaises devenues des standards américains – eh oui ça existe - pour se les approprier ressemble à... Lire la suite (12 novembre)
  • Nat « King » Cole, 100e
    Nathaniel Adams Coles – le nom d’état civil de Nat King Cole – est né le 17 mars 1919 à Montgomery, dans l’Alabama. La vie est dure dans ces contrées pour un enfant noir, fils de pasteur baptiste. Le... Lire la suite (26 octobre)
  • Céline Bonacina propose de voler
    L’album est signé : « Fly Fly » - vole vole » - « to the Sky » surligne une composition du contrebassiste Chris Jennings, vers les cieux pour rejoindre, pourquoi pas ?, Charlie Parker, « Bird ». A... Lire la suite (25 octobre)
  • « Another Side », Michele Hendricks
    Il faut fêter ce retour comme il se doit. Champagne ! Michele Hendricks est présente sur les scènes pour célébrer ce nouvel album, « Another Side ». Parolière, elle sait faire danser les mots, les... Lire la suite (20 octobre)
  • « Essentials », Vijay Iyer
    Vijay Iyer a défrayé la chronique. Reconnu, dés 2009 avec la parution de « Historicity », il a cumulé les récompenses. A priori, il semble suspect de ce fait. A tort. L’écoute de cet album réalisé en... Lire la suite (19 octobre)