Autour du Jazz

Un trio neuf et déjà rodé

« Love Hurts », Julian Lage

Jazz : Julian Lage
Julian Lage est l’un des guitaristes originaux de notre présent. Il a commencé avec Gary Burton pour prendre ensuite son envol. Il a la passion du trio. Pour « Love Hurts », il fait équipe, pour la première fois, avec Dave King, batteur du groupe « Bad Plus », et Jorge Roeder à la basse. Un mélange détonnant de compositions personnelles, le « Tomorrow is the Question » d’Ornette, de standards comme « I’m getting sentimental over you », des thèmes de rockabilly, « Love Hurts » qui donne son titre à l’album chanté par Roy Orbison, des compositions de Keith Jarrett pour construire un univers parallèle. Les arrangements du guitariste communiquent son appétence pour des mélodies qui transfigurent les originaux.

Julian Lage a cette grâce de s’approprier tous ces domaines musicaux pour en faire le sien. Ne le ratez pas.

Nicolas Béniès

« Love Hurts », Julian Lage, Mack Avenue.

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • « Another Side », Michele Hendricks
    Il faut fêter ce retour comme il se doit. Champagne ! Michele Hendricks est présente sur les scènes pour célébrer ce nouvel album, « Another Side ». Parolière, elle sait faire danser les mots, les... Lire la suite (Octobre 2019)
  • « Essentials », Vijay Iyer
    Vijay Iyer a défrayé la chronique. Reconnu, dés 2009 avec la parution de « Historicity », il a cumulé les récompenses. A priori, il semble suspect de ce fait. A tort. L’écoute de cet album réalisé en... Lire la suite (Octobre 2019)
  • « Afrotrane », JB Moundele
    « Afrotrane » dit cet album du saxophoniste (ténor et soprano comme il se doit) JB Moundele et il tient ses promesses. Un mélange actuel. Coltrane et son trio historique – McCoy Tyner, Jimmy Garrison... Lire la suite (Octobre 2019)
  • « Big Rock », YR3
    « Objectif lune » est un album de Tintin resté dans les annales surtout pour sa fusée rouge et blanche qui ornait la couverture. Depuis, les hommes ont marché sur la lune qui reste un endroit, malgré... Lire la suite (Octobre 2019)
  • « Alice’s Wonderland »
    Marc Copland (piano) et Daniel Schläppi (basse) se sont décidé à visiter le pays des merveilles en compagnie d’Alice, forcément. « Alice’s Wonderland » fait partie des disques qui ne savent pas délivrer... Lire la suite (Octobre 2019)