US 780 du 29 août 2018

Lycée

Dans la précipitation et sans concertation, le ministère entend imposer à marche forcée ses réformes voire anticiper certaines mesures en classe de Seconde dès cette année. Des notes de service ou des circulaires devraient paraître cet été pour cadrer le nouveau rôle que l’accompagnement per­sonnalisé devrait jouer en matière d’orientation et de consolidation en mathématiques et en français, de même pour les tests de positionnement auxquels chaque élève de Seconde devra se soumettre en septembre.

Pour davantage de détails : https://www.snes.edu/Rentree-2018-Evaluations-nationales-et-accompagnement-personnalise-en-Seconde.html

En tout état de cause, les réformes du Baccalauréat et des lycées publiées au JO du 17 juillet 2018, dont les modalités devraient s’appliquer dès la rentrée 2019, vont dominer les débats de l’année à venir. Ce sera une année décisive pour la mobilisation contre des réformes qui organisent le démantèlement d’une Éducation de moins en moins nationale. Toute l’actualité est disponible en temps réel sur le site du SNES-FSU : https://www.snes.edu/Lycee-bac-post-bac-s-informer-et-agir.html

Parcoursup

L’échafaudage du dispositif d’affectation dans l’enseignement supérieur, Parcoursup, se complexifie constamment. Dans la ligne du Plan Étudiants lancé par le gouvernement à l’automne 2017 et de la loi Orientation et réussite étudiante (8 mars 2018), l’accès à l’enseignement supérieur est désormais réglé par une nouvelle plate-forme qui remplace APB (Affectation post-bac). Les personnels des lycées sont appelés à compléter une « fiche avenir » et à se prononcer sur la capacité à réussir du candidat à la poursuite d’étude pour chacun de ses vœux. Ce profil sert de base à la sélection opérée par l’ensemble des formations de l’enseignement supérieur qui sont contraintes, désormais, de procéder à des classements locaux des candidats. Les critères de ces classements sont protégés par le secret des délibérations de jurys.

Au décret du 9 mars 2018, relatif à la procédure nationale de préinscription pour l’accès aux formations initiales du premier cycle de l’enseignement supérieur qui modifie le code de l’éducation, s’ajoutent de multiples textes colmatant au coup par coup les brèches d’un dispositif conçu dans l’improvisation la plus totale. Pour retrouver l’ensemble des textes réglementaires et leur analyse, voir : https://www.snes.edu/Le-goulet-d-etranglement.html

Autres articles de la rubrique US 780 du 29 août 2018

  • Décompte du service, heures statutaires
    Toute heure effectuée avec les élèves (cours, groupe, TP, TD, TPE, AP, soutien, chorale, atelier de pratique artistique, etc.) compte pour une heure dans le service d’enseignement.... Lire la suite (6 septembre)
  • Services
    Service d’enseignement Déterminé et remis lors de la prérentrée par le chef d’établissement, ce service est fondé sur des droits statutaires. Il est défini hebdomadairement pour l’année scolaire (sauf... Lire la suite (6 septembre)
  • Voie technologique
    En attendant la réforme, prévue pour la rentrée 2019, les séries technologiques ne verront pas d’évolution à cette rentrée. Les modifications concerneront les affectations en BTS et la réforme des... Lire la suite (6 septembre)
  • Chiffres truqués !
    Le ministère de l’Enseignement supérieur publie un tableau de bord quotidien de Parcoursup au nom de la transparence, mais truque les chiffres et change les règles du jeu en cours de partie.... Lire la suite (6 septembre)
  • Parcoursup : Le goulet d’étranglement
    Au-delà du principe de la sélection désormais généralisée à toutes les formations, la mécanique de Parcoursup renforce les logiques de discrimination sociale. Si la ministre de l’Enseignement supérieur... Lire la suite (6 septembre)