Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Xavier Dolan (Canada)

« Ma vie avec John F. Donovan » Sortie en salles le 13 mars 2019.

Une journaliste réalise l’interview d’un jeune acteur sur la relation épistolaire suivie qu’il a eue enfant avec John F. Donovan, la vedette de séries télévisées à succès pour lequel il débordait d’admiration et qui, depuis est décédé.

A partir d’une lettre qu’il rédigea avec l’aide de sa mère et qui, contre toute attente, reçut une réponse allait s’établir entre l’homme célèbre et Rupert une correspondance fournie que l’enfant tut à ses proches et qui devait avoir une incidence sur le cours de leurs deux vies.

Cinéma : Ma vie avec John F. Donovan

On avait tout à craindre du passage de Xavier Dolan de la réalisation d’œuvres intimistes, qui ont fait de lui un des grands réalisateurs contemporains, à une super production anglo-saxonne, du moins en ce qui concerne une distribution qui réunit Natalie Portman, Khaty Bates, Susan Sarandon

sans compter Jessica Chastain dont la participation fut sacrifiée au montage pour cause d’une trop longue durée du film.

Xavier Dolan allait-il, en passant le pas, s’éloigner de l’essence de son cinéma et y laisser son âme ?

Or, « M a vie avec John F. Donovan » reste totalement fidèle aux œuvres précédentes du jeune réalisateur et reconduit sa réputation d’artiste de génie d’une grande exigence et dont le talent réside autant dans l’écriture, le traitement ou un montage toujours aussi virtuose.

Et ce nouveau film, qui a connu une préparation, un tournage et un montage tourmentés, fait écho à ses précédents films et pourrait être considéré comme l’œuvre la plus forte et la plus personnelle de Xavier Dolan.

Le réalisateur s’y raconte intimement, passionnément, sans jamais tomber dans le nombrilisme et la pudeur qui s’en dégage n’a d’égal que la façon d’aborder frontalement les thèmes récurrents traités dans tous ses films.

Cette histoire d’amitié réelle ou fantasmée à travers un échange de lettres entre deux êtres qui, même s’il y a entre eux une différence d’âge qui les fait appartenir à deux générations, sont à égalité de solitude et de sensibilité fait référence à l’époque où Xavier Dolan, alors enfant, écrivait son admiration à Leonardo DiCaprio.

« Ma vie avec John F Donovan  » est une histoire d’amitié passionnée, à la fois complexe et limpide qui repose sur les thèmes habituels des films de Xavier Dolan : l’amour maternel, l’enfance, le génie précoce, les difficultés à vivre sa différence et à trouver sa voie dans le dédale des rejets d’un monde standardisé qui impose ses règles.

Le travail de Xavier Dolan est ici encore d’une grande virtuosité quand il jongle avec un puzzle narratif constitué d’allers et retours dans le temps (plutôt que des flashes-back) et de l’enchaînement de récits séparés sans qu’on ressente jamais le moindre poids d’un calcul, d’une intention, d’un surlignage.

Dans une mise en scène personnelle doublée d’une photo superbe mais qui ne va jamais jusqu’à l’esthétisme, d’une partition musicale somptueuse de Gabriel Yared, d’un ciselé de chaque plan et d’un grande rigueur générale, la caméra est à la fois intrusive, douce et caressante pour aller au plus près de l’intensité et de la violence des émotions.

«  Ma vie avec John F. Donovan  » est une magnifique épopée intime et une œuvre intimiste épique...

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)