Sciences de la vie et de la terre (SVT)

[MàJ 21/11/2018] Projets de programmes lycée en SVT (2de, Enseignement scientifique et option SL) : encore chargés !

Les projets de programmes de SVT en 2nde et d’Enseignement scientifique (ES) en 1ère sont disponibles dans un article "hub" du site du SNES national – si d’autres fuites se produisent nous les mettrons en ligne dès que possible.

Même si nous savons que des modifications à la marge ont déjà été effectuées, il est assez peu probable que le fond soit modifié de façon importante avant la « consultation » promise entre les 5 et 18 novembre – il est bien évident, à ce stade d’écriture, que l’affirmation du ministre que les « [enseignants seront] associés aux processus d’élaboration des nouveaux programmes » n’est qu’une énième opération de communication qui n’aura aucun effet concret.

Première analyse projets de programme SVT (2nde), Ens. Scient. et option SL, Lycée 2018

Quelques mots d’introduction générale :
-  pour les programmes de SVT, le GEPP a travaillé dans l’optique d’un recyclage/redistribution de certains thèmes pour ne pas surcharger le travail des enseignants qui seront confrontés à la mise en œuvre de 2 nouveaux programmes de SVT et d’un nouveau programme d’ES à la rentrée prochaine ;
-  pour construire le nouveau programme d’ES, nous pouvons penser que les contraintes étaient multiples : concerner les trois disciplines « scientifiques » Math/PC/SVT sans informations supplémentaires sur l’organisation concrète de cet enseignement, intéresser l’ensemble des élèves de 1re générale, ne pas interférer avec aucun des enseignements de spécialité sous forme de doublon ou d’approche simplifiée…

Programme de 2de :

Les principaux changements concernent le Thème II avec l’apparition de « Nourrir l’humanité » en provenance du programme actuel de ES/L et le retour de l’étude des paysages, et le Thème III avec la « remontée en 2de » de l’étude la « procréation et sexualité humaine » (que le SNES-FSU revendique depuis de nombreuses années), et l’arrivée de l’étude des microorganismes. Plus marginalement, l’étude de la biodiversité est renforcée au Thème I en abordant notamment la communication intra-spécifique.
Au total, l’ensemble apparaît à nouveau très chargé, voire infaisable.
Point positif, la réaffirmation à plusieurs endroits du programme de la nécessité d’effectuer des manipulations et des expériences, qui permettra de servir de point d’appui pour l’obtention de groupes à effectifs réduits en 2de.

Programme de 1ère :

L’impression générale de ce programme est plutôt bonne, il peut plaire aux collègues et aux élèves :
-  Il est diversifié dans les sujets traités variés, dans l’échelle de travail proposée : des molécules à la planète, en parcourant tous les niveaux
-  Il reprenant des notions de base de la biologie (moléculaire, cellulaire…écosystèmes) et de la géologie (tectonique beaucoup, pétrologie un peu…)
-  Il développe les aspects dynamique et cyclique et du fonctionnement de la Planète dans son ensemble
-  Il est assez bien délimité (rubriques Notions fondamentales, Précisions…)
-  Il est basé sur beaucoup d’expérimentations variées, d’observations, ExAO donc permet des TP avec groupes à effectif réduit (et leur revendication !)
-  Il permet une sortie terrain locale pour thème 2 (forêt…)

Ce programme est cependant peu novateur (sauf écologie – le grand retour - même si elle est quantitativement discrète !), reprenant et agglomérant des parties programmes de 1re S et Term S actuels. Il génerera donc aussi moins de stress pour sa mise en place par les collègues ayant déjà enseigné ces 2 niveaux

Il nous apparaît aussi pléthorique, peu de temps pourra être passé sur chaque chapitre, et plus biologique que géologique, thèmes quantitativement très inégaux

Reste la grande question de quel sera le type d’évaluation des épreuves en CCF. On ne peut pas mettre en place un nouveau programme et donc ses évaluations sans connaître les exigences, les modalités de « l’examen » (épreuves communes du Contrôle Continu) qui règulent finalement nos pratiques

Programme d’Enseignement scientifique de 1re :

Après une introduction pour le moins lyrique, on retrouve un schéma classique de programme.
Le programme se décline en quatre thèmes eux-mêmes découpés en sous thèmes orientés pour certains physique - chimie et pour d’autres SVT (un peu moins de 50 %) dont les objectifs sont très ambitieux.
-  Une longue histoire de la matière
-  Le soleil notre source d’énergie
-  La Terre un astre singulier
-  Son et musique, porteurs d’information
Pour chaque thème, si des sous thèmes à dominante physique chimie ou SVT sont clairement identifiables, d’autres peuvent être plus ambigus. Les mathématiques ne font pas l’objet de thèmes explicites et sont davantage considérées comme un outil.

Surprise : apparaît aussi un « projet expérimental et numérique » auquel il faudra consacrer une douzaine d’heures du temps en groupes à effectifs restreints (soit environ 20% de l’année).

Il est à ce stade difficile de statuer sur sa cohérence en l’absence du programme de Terminale.
Le programme est intellectuellement intéressant. Il reprend des parties qui existent déjà dans les programmes de PC et de SVT du cycle terminal. Certains des sujets risquent d’être très compliqués à aborder – dans l’optique affichée du programme, c’est-à-dire fondée sur une démarche scientifique rigoureuse, quantitative – devant des élèves très hétérogènes en termes d’appétence et de compétences scientifiques. L’intérêt d’un certain nombre élèves risque aussi de ne pas être au rendez-vous…
Le curseur de la complexité de ce qui sera enseigné sera certainement fixé par la banque d’exercice d’épreuve commune, inconnue à cette heure, ce qui est inacceptable. En l’absence de ce curseur, nous redoutons aussi que le volume de cet enseignement soit trop ambitieux et irréalisable.

On peut noter que la suggestion pédagogique « … il sera bon, chaque fois que possible, de créer les conditions permettant un travail de laboratoire fondé sur diverses formes de manipulations » pourrait être un point d’appui pour revendiquer un enseignement en effectif réduit. Ne nous leurrons cependant pas, celui-ci viendrait, dans le cadre d’une marge d’autonomie très réduite (8h par division en cycle terminal), en compétition avec, notamment, les groupes d’enseignement de Spécialités…

Une question majeure demeure : qui l’enseignera ? sous quelle forme ? avec quels moyens horaires et quels effectifs ? Il est évident que les collègues d’une discipline ne pourront pas enseigner les notions d’autres disciplines à ce niveau.

Programme d’enseignement optionnel Sciences et Laboratoire (SL) :

Cette option est basée sur une pratique soutenue d’une démarche scientifique dans le cadre d’activités de laboratoire. Des rencontres avec des chercheurs mais aussi des visites de laboratoires ou d’entreprises sont conseillées.
La mise en activité des élèves se fait autour d’une démarche de projets, qui vise à développer l’autonomie de l’élève ainsi que le travail en équipe et le principe de la démarche scientifique. L’élève sera amené à utiliser des capteurs, des microcontrôleurs, un tableur des simulations et bien sur à coder…
L’élève s’autoévalue à l’aide de tableaux de compétences fournis par l’enseignant.

Parmi les sept thèmes proposés, l’enseignant en choisit deux ou trois.
Les thèmes sont orientés beaucoup plus (quasi-exclusivement) PC que SVT, ce qui est à regretter car feu cet enseignement d’exploration était parfois encadré par les enseignants de ces deux disciplines et de nombreux de collègues de SVT s’y étaient fortement investis.

Questions :
-  Quel(s) professeur(s) pour cet enseignement ? PC… mais aussi SVT ou SI ?
-  Quelles conditions d’enseignement ? En groupes à effectif réduit ?
-  Cet enseignement sera-t-il pris par les élèves dans la mesure où il est facultatif ? Il était, en tant qu’enseignement d’exploration, une opportunité, pour certains, de se confronter à un enseignement technologique en prévision d’une éventuelle future orientation en voie Technologique à l’issue de la seconde générale.
-  Dans quels établissements cette option sera-t-elle proposée ?...

Autres articles de la rubrique Sciences de la vie et de la terre (SVT)

  • Contacts
    En 2017-18, le groupe SVT sera animé par Fabrice Rabat et Sébastien Salmon, enseignants en collège, et Thomas Brissaire et Xavier Hill, enseignants en lycée. Vous pouvez enrichir la réflexion... Lire la suite (Août 2016)
  • ECE : encore une évolution de l’épreuve... marginale
    Comme annoncé par l’Inspection Générale l’année dernière, l’épreuve d’ECE évolue encore légèrement cette année. Le groupe SVT du SNES-FSU continue d’agir en direction de l’Inspection générale pour que ces... Lire la suite (17 novembre)
  • Edito 2018
    • ECE : encore une évolution de l’épreuve... marginale • [MàJ 12/10/2018] Projets de programmes lycée en SVT : encore chargés ! • Ajustements des programmes C3 /C4 par le CSP... pas pour cette rentrée... Lire la suite (1er septembre)
  • Ajustements des programmes C3 /C4 par le CSP... pas pour cette rentrée !
    Alors que les programmes de français, mathématiques et enseignement moral et civique en collège pourraient être modifiés dès la rentrée 2018, les modifications concernant les sciences n’interviendraient... Lire la suite (12 juillet)
  • Bac Blanquer... Pas mieux...
    Nous avons pris connaissances des projets de texte concernant le futur baccalauréat 2021 – que vous pouvez télécharger à partir de cette adresse. En ce qui concerne les SVT, le format de l’épreuve... Lire la suite (15 mars)