Actualité théâtrale

Théâtre de rue - 29, 30 et 31 mai

"Macadam Cyrano" d’après Edmond Rostand Par la Compagnie "Les batteurs de pavé" - mise en rue, Manu Moser

La Coopérative 2r2C (coopérative de rue et de cirque) propose cette représentation inspirée du texte d’Edmond Rostand sur des places et dans des rues de Paris. L’objectif étant de provoquer une rencontre avec un public allant d’amateurs éclairés curieux de formes nouvelles aux passants qui ne franchissent jamais les portes d’un théâtre.
La pièce se décline en cinq actes au cours d’une déambulation. Elle est jouée par cinq comédiens qui s’emparent des rôles principaux de la pièce : Roxane, De Guiche, Christian, Cyrano et un Ragueneau-narrateur. Ils portent des vêtements ordinaires qu’ils transforment, retournent ou détournent. A deux reprises, au cours de la représentation, les spectateurs sont invités à ses joindre aux comédiens.
Les "Batteurs de pavé" ont choisi de mêler les alexandrins d’Edmond Rostand à la prose d’aujourd’hui et entraînent les spectateurs dans un tourbillon d’humour et d’action. SNES_Cyrano
Gageons que "Macadam Cyrano" sera de la qualité de certains spectacles proposés par 2c2r comme l’adaptation inventive de "Beaucoup de bruit pour rien" qui fut donnée aux abords du Théâtre Paris-Villette en 2007 par la compagnie des "26 000 couverts".
Le vendredi 29 mai, le spectcale aura lieu Place du Caire, dans le 2ème arrondissement à 19 heures. Un apéritif suivra la représentation.
Samedi 30 mai, le rendez-vous est fixé Eglise St Germain de Charonne, Paris 20ème à 16 heures.
Dimanche 31 mai, Rendez-vous Rue Gérard, à la Butte aux Cailles dans le 13ème arrondissement à 16 heures.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste »
    Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi... Lire la suite (14 décembre)
  • « Cap au pire »
    Cap au pire est l’un des derniers textes écrits par Beckett, un texte écrit en anglais et qu’il ne s’était pas résigné à traduire comme s’il avait hésité à se relancer dans ce dédale, un texte destiné à... Lire la suite (13 décembre)
  • « Probablement les Bahamas » de Martin Crimp
    Milly et Franck savourent le confort de leur cottage où s’annonce pour eux une retraite paisible. Ils ont même à leurs côtés pour faire barrage à leur solitude, la présence rassurante d’une étudiante... Lire la suite (13 décembre)
  • « Mélancolie(s) »
    La pièce commence au printemps, au milieu d’une journée magnifique. Le temps est à la fête pour l’anniversaire de Sacha qui est entourée de son mari qu’elle n’aime plus comme avant, d’Olympe sa sœur... Lire la suite (9 décembre)
  • « La fuite ! » Comédie en huit songes de Mikhaïl Boulgakov.
    1920. Les « Russes blancs » sont aux abois. La guerre civile qui a suivi la révolution bolchevique s’est finie en échec. Il ne reste plus à cette population que de fuir et d’aller trouver refuge en... Lire la suite (4 décembre)