Actualité théâtrale

À partir du 12 novembre au Théâtre de Poche Montparnasse

« Madame Bovary »

On connaît bien le roman de Flaubert, qui dépeint la course à l’abîme d’une jeune femme romanesque qui s’ennuie avec un mari bien trop conventionnel, qui rêve d’un grand amour comme celui que décrivent les romans dont elle se délecte et aspire à une vie plus excitante. Ce roman pouvait-il être porté au théâtre ? Les quatre acteurs de la Compagnie La fiancée du requin ont demandé à Paul Emond de leur écrire une adaptation et cela fonctionne bien.

Alternant narration, monologues et dialogues, les quatre acteurs, mais aussi musiciens et chanteurs, s’emparent de cette histoire. Tantôt assis sur des chaises, tantôt debout, avec quelques instruments, ils incarnent les principaux personnages du drame, Emma, Charles et sa mère, les amants d’Emma, Rodolphe le cynique et le petit clerc de notaire Léon, le pharmacien Homais et le créancier M. Lheureux. La présence constante des comédiens sur scène permet de varier les points de vue comme dans le roman. On passe de l’empathie avec Emma, déçue par un mari falot qui ne veut surtout pas sortir de la routine, à un regard extérieur empreint d’une ironie mordante sur la naïveté et les rêves de midinette d’Emma. Le regard critique de Flaubert sur cette petite société provinciale étriquée et mesquine transparaît aussi, même si on l’eût souhaité un peu plus développé.

Théâtre : madame Bovary

Il faut saluer le talent des acteurs qui donnent vie au récit, surtout Sandrine Molaro, qui incarne une Emma Bovary, emportée par son imagination, rêvant d’une vie pleine de passions au lieu de celle qu’elle connaît dans le monde petit-bourgeois qui l’enferme, pleine d’une inconséquence qui la mènera à sa perte. Ils offrent à Flaubert une scène où sa langue se déploie magnifiquement et c’est une belle invitation à le relire.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 19h, dimanche à 17h30

Théâtre de Poche Montparnasse

75 boulevard du Montparnasse, 75006 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 45 44 50 60 67

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Le pays lointain »
    C’est l’ultime pièce de Jean-Luc Lagarce mort à 38 ans, en 1995, quelques jours après l’avoir terminée. On y retrouve le thème du retour de l’enfant prodigue parmi les siens, comme dans Juste la fin du... Lire la suite (21 mars)
  • « Madame Pink » Comédie d’Alfredo Arias et René de Ceccatty
    Pour rompre avec la monotonie de sa vie conjugale, madame Pink, une grande bourgeoise excentrique, décide un jour d’adopter un caniche. Or, le petit chien Roxie ira bien au delà des espérances de sa... Lire la suite (20 mars)
  • « Qui a tué mon père »
    C’est à la demande de Stanislas Nordey, acteur et metteur en scène reconnu, que Édouard Louis a écrit ce texte. C’est à une réconciliation avec ce père honni dans En finir avec Eddie Bellegueule que... Lire la suite (20 mars)
  • « Et ma cendre sera plus chaude que leur vie »
    Marina Tsvetaeva, qui connut un destin tragique, est une des plus grandes poétesses russes de la première moitié du XXème siècle. Son destin suit l’histoire russe. Son mari épouse d’abord la cause des... Lire la suite (19 mars)
  • « Apocalypse Bébé »
    Valentine a échappé à la surveillance de Lucie, une jeune détective employée par sa grand-mère pour la suivre, et elle a disparu. Lucie n’en pouvait plus de cette gamine insupportable et paumée qui... Lire la suite (16 mars)