Actualité théâtrale

Théâtre du Rond-Point jusqu’au 31 Mars 2019

« Madame Pink » Comédie d’Alfredo Arias et René de Ceccatty Mise en scène Alfredo Arias

Pour rompre avec la monotonie de sa vie conjugale, madame Pink, une grande bourgeoise excentrique, décide un jour d’adopter un caniche. Or, le petit chien Roxie ira bien au delà des espérances de sa maîtresse et bousculera le jeu de quilles jusque là bien trop paisible et routinier où se languissait madame Pink.

Roxie va commencer par éliminer du jeu le mari goujat avant de s’attaquer à l’amant de la dame et le priver de sa virilité. Le gigolo auprès de qui madame Roxie avait trouvé consolation périra à son tour. sous les crocs de l’animal.

Ces catastrophes en série constituent l’ossature de la comédie musicale colorée et déjantée menée tambour battant par Gaia Aprea qui nous donne une madame Pink tour à tour drôle, cruelle, piquante ou pathétique mais toujours savoureuse.

Théâtre : madame pink

Alfredo Arias et René de Ceccatty ont écrit un livret vif et enlevé, délirant et très souvent drôle que la mise en scène d’Alfredo Arias qui retrouve ici la forme éblouissante qu’on lui connaissait, sert avec brio, et des audaces réjouissantes.

A-t-il trouvé avec ce spectacle créée en Italie des moyens financiers qui lui ont permis de renouer avec ce vernis cliquant et ce kitch qui ont toujours été les ingrédients de sa recette et qui ont contribué à ses plus grands succès ?

Quelque soient les raisons de ce retour au meilleur de sa créativité marqué d’autant d’audaces que d’espiègleries potaches, on est heureux comme spectateur de retrouver l’envergure des spectacles conçus par le plus parisien des auteurs argentins.

« Madame Pink  » réunit tous les atouts qui conduisent à la franche réussite d’un genre musical léger et qui fonctionne sur un foisonnement des trouvailles et d’inventivités : une distribution cohérente et brillante où chaque interprétation fait écho au jeu de l’autre dans un même délire outrancier mais parfaitement maîtrisé, des chanteurs aux très belles voix, un décor simple et efficace qui prend son ampleur avec un jeu d’éclairages et de lumières virtuoses, des costumes et des perruques qui sont aussi délirants qu’ils sont délicats et chatoyants.

Il n’est pas aisé d’associer dans un spectacle de théâtre une profusion d’excentricités, une cascade d’audaces, de situations loufoques à de l’élégance et du raffinement.

Alfredo y parvient avec une mise en scène aussi endiablée que rigoureuse.

Ce retour au grand Alfredo Arias est ne pas manquer !

Francis Dubois

Théâtre du Rond Point
2bis av Franklin D. Roosevelt
75008 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 00
www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Féministe pour homme »
    Noémie de Lattre n’a pas attendu l’affaire Weinstein et me-too pour parler des femmes et du féminisme dans ses pièces et dans son livre. Et sur ce sujet son spectacle, qui tient du théâtre, du cabaret... Lire la suite (6 décembre)
  • « Trois femmes (l’échappée) »
    Joëlle, tout juste diplômée « auxiliaire de vie », vient d’être embauchée comme gardienne de nuit par la fille de la vieille et très riche Madame Chevalier. Celle-ci en vieille dame acariâtre qui n’a... Lire la suite (3 décembre)
  • « Dark circus »
    Quel étrange cirque où l’acrobate tombe, où l’homme canon s’envole au-dessus de l’Afrique pour ne plus réapparaître, où le manche d’une guitare devient un dompteur que le lion s’empresse de dévorer et où le... Lire la suite (3 décembre)
  • « Féminines »
    Après Hors la loi, où elle s’attachait à l’histoire des femmes jugées pour avortement à Bobigny dont le procès avait ouvert la voie à la loi légalisant l’avortement, la jeune autrice et metteuse en scène... Lire la suite (2 décembre)
  • « Féminines »
    Après Hors la loi, où elle s’attachait à l’histoire des femmes jugées pour avortement à Bobigny dont le procès avait ouvert la voie à la loi légalisant l’avortement, la jeune autrice et metteuse en scène... Lire la suite (2 décembre)