Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de René Féret (France)

"Madame Solario" Sortie en salles le 22 août 2012

Septembre 1906. Madame Solario, jeune et belle femme récemment divorcée, quoique ruinée, continue d’appartenir à une société constituée d’aristocrates oisifs. Elle séjourne en leur compagnie dans un hôtel de luxe au bord du Lac de Côme.

Courtisée à la fois par Bernard, un jeune anglais fortuné, par Kovanski, un aristocrate russe et par Griset de Floret, un quinquagénaire richissime flanqué de son épouse conciliante, elle n’a que l’embarras du choix pour prolonger sa villégiature. Mais de nature sauvage, elle résiste aux avances de tous ces hommes.

Mais alors qu’elle n’avait plus de nouvelles de lui depuis des années, elle voit un jour réapparaître Eugène Ardent, son frère, que des entreprises lointaines et hasardeuses ont laissé financièrement sur le flanc.

Le frère et la sœur quoique de personnalités différentes deviennent rapidement complices et entreprennent, pour se renflouer, d’exploiter leur charme auprès des riches touristes.

Mais quand leur complicité se transforme en attirance physique et qu’ils deviennent amants, le scandale ne tarde pas à éclater. Leur projet d’enrichissement tombe à l’eau et ils sont bientôt, contraints de fuir.

René Féret qui totalise à ce jour seize films en trente ans de carrière, a toujours joué cavalier seul, produisant et distribuant ses propres films, même si certains d’entre eux ont connu les honneurs cannois ou obtenu le Prix Jean Vigo.

Éternel débutant, il s’est vu refuser l’avance sur recettes ainsi que l’aide des chaînes hertziennes pour "Madame Solario" , mais obtenir le soutien de Canal+ et celui d’un producteur indépendant séduit par les qualités de son précédent film " Nanneri, le sœur de Mozart".

René Féret continue de tracer son sillon dans le paysage du cinéma français et de réaliser des œuvres originales et raffinées qui ne souffrent jamais, par quel miracle ou par quel talent, du manque de financement.

"Madame Solario" est un film élégant qui jouit d’un casting parfait, d’une très belle photo, d’une musique sur mesure et de costumes irréprochables.

Le tournage qui s’est partagé entre un hôtel particulier situé sur les Champs-Elysées pour les intérieurs et les bords du Lac de Côme pour les extérieurs, a débouché sur un film où le luxe qui est à la base du récit, loin de faire pacotille, restitue parfaitement celui où vivait, à l’époque, une minorité privilégiée.

Il faudra bien qu’un jour le public reconnaisse la détermination et le talent de René Féret et fasse à ses films l’accueil qu’ils méritent, afin que ce réalisateur puisse travailler dans le confort financier.

Il y a dans " Madame Solario" des moments éblouissants, une élégance et un raffinement qui sans s’y mesurer, se rapprochent des atmosphères d’un Visconti.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)