Communiqués

Manuels scolaires : le Ministre s’en lave les mains

Dans les collèges, le financement des manuels scolaires est assuré par l’État. De manière générale, les crédits attribués sont notoirement insuffisants. Alors que se mettent en place de nouveaux programmes en 5ème, ils ne suffisent pas à renouveler les manuels, contraignant les collègues à arbitrer : terminer d’acheter les manuels de 6ème ou commencer à équiper quelques disciplines en 5ème ?

Dans les lycées, le financement des manuels est assumé par les familles. Les Régions ont toutes fait le choix ces dernières années d’un soutien financier partiel à total. L’équipement en manuels pour la Seconde l’an prochain se situe dans une fourchette de 190 à 250 euros.
Le ministère n’entend donner aucun coup de pouce aux établissements : ni crédit informatique pour l’usage des fameux « manuels électroniques », ni rallonge de photocopies.

Les Régions ont à juste titre protesté devant un calendrier qui ne leur a pas permis de budgéter leurs aides. Le Ministre s’est contenté de leur rappeler qu’elles « ne sont aucunement tenues par la loi de financer les manuels scolaires ». Il se défausse sur l’allocation de rentrée scolaire, 306 euros pour les familles aux revenus les plus modestes, et entend prescrire aux éditeurs, aux familles et aux régions l’organisation de bourses aux livres...neufs.

Le SNES demande solennellement au Ministre de prendre ses responsabilités.

Autres articles de la rubrique Communiqués

Mots-clés