Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Le roman policier à la française.

« Maurice Leblanc, Arsène Lupin gentleman-cambrioleur »

Maurice Leblanc avait créé un de ces personnages qui restent dans la mémoire collective. Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur. A l’instar de son modèle britannique, Sherlock Holmes, il donne l’impression d’avoir existé. Mais personne ne peut en faire la description. Lui-même, lorsqu’il se regarde dans une glace, ne se reconnaît pas, dira-t-il à son biographe. Il faut dire qu’il peut prendre différentes identités, revêtir différents costumes. Il est le révélateur de la société qu’il cambriole.

L’intérêt dans ce « Folio plus classiques », est double. D’une part le dossier de Etienne Leterrier permet à la fois de se faire une idée de la vie littéraire avant la première guerre mondial, de suivre l’auteur à sa table de travail et de lire quelques textes de cette période pour juger de l’air de ce temps. D’autre part Pierre Favory propose de s’arrêter sur une photographie de Jacques-Henry Lartigue d’une Delage, une automobile prise en pleine course pour un cours sur la photographie et Lartigue.

Cette collection dirigée vers les collégiens servira d’introduction aux aventures de l’Arsène ou de remise à niveau pour tous les amoureu(ses)x de ce cambrioleur oh combien français.

Nicolas Béniès

« Maurice Leblanc, Arsène Lupin gentleman-cambrioleur », texte intégral, dossier par Etienne Leterrier et lecture d’image par Pierre Favory .

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • « La dissonante »
    Tristan, chef d’orchestre d’une petite ville, est en quête de l’interprétation parfaite, celle qu’il entend dans sa tête. Il n’arrive pas à tirer de l’orchestre ni des incarnations de Tristan et Isolde –... Lire la suite (5 décembre)
  • « Twitter et les gaz lacrymogènes », Zeynep Tufekci
    Le monde, depuis les printemps arabes, connaît des secousses systémiques, de démolition de ce monde inégalitaire et corrompu. Partout les populations se sont mises en mouvement pour plus de justice... Lire la suite (1er décembre)
  • « La température de l’eau », George Axelrod
    George Axelrod (1922-2003), scénariste connu – notamment de « 7 ans de réflexion » avec Marilyn Monroe – s’était lancé, en 1971 avec « La température de l’eau » dans la satire de Hollywood, de ses acteurs... Lire la suite (30 novembre)
  • « Le jardin », Hye-Young Pyun
    Un accident de voiture. Qui est responsable ? Le conducteur ? Sa passagère, en même temps que son épouse ? Le hasard d’une route mouillée par la pluie ? La voiture dévale le bas côté et finit dans le... Lire la suite (30 novembre)
  • « Allez tous vous faire foutre », Aidan Truhen
    Un titre pareil devrait faire vendre : « Allez tous vous faire foutre », un impératif qu’il faut prendre, si l’on en croit le contenu, au propre et au figuré. Le narrateur est un dealer de coke à la... Lire la suite (29 novembre)