Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Nathan Morlando (Canada)

"Mean dreams" Sortie en salles le 5 avril 2017

Jonas a abandonné le lycée pour aider son père dans l’exploitation de sa petite ferme vétuste. Lorsqu’il rencontre sa nouvelle voisine Casey, il tombe sur le champ amoureux d’elle. Tandis que la relation entre les deux adolescents évolue, Jonas découvre l’environnement familial violent de Casey, le comportement aveuglément autoritaire du père de son amie, un flic corrompu dont il va découvrir qu’il se livre à un trafic de drogue. Le jour où Jonas trouve un sac de billets de banque dans le coffre de la voiture de Wayne Cacaway, il tient la preuve définitive des activités douteuses auxquelles se livre le flic perverti.
Les circonstances obligent Jonas à fuir avec le sac de billets et la fougue de son âge aidant, il entraîne Casey avec lui. C’est, pour le jeune couple le début d’une fuite à l’aveugle où ils seront tour à tour des amoureux comblés et deux jeunes êtres effrayés mais déterminés. Mais Wayne Cacaway, avec l’appui d’un shérif véreux, part à la poursuite des deux fugitifs et ceux-ci, acculés par les événements sont obligés de faire un choix qui changera leur vie et empêchera tout retour en arrière.

Bien que les protagonistes soient deux très jeunes personnes, « Mean dreams » est un thriller regroupant tous les codes du genre. Mais un thriller qui a la particularité de se doubler d’une histoire d’amour juvénile, d’un difficile passage à l’âge adulte en explorant les sentiments profonds et fougueux de l’adolescence et le vertige d’une effroyable plongée dans l’inconnu.
Au cœur du film, il y a l’histoire de deux adolescents débordés par l’amour qu’ils découvrent en même temps que les changements physique, psychologique et émotionnel se produisent à la vitesse grand V et les font basculer prématurément dans l’âge adulte. Cette précipitation intime intervient au fil de leurs aventures avec, en arrière plan, le conflit qui les oppose à des parents dont ils sont en réalité, affectivement très proches. Les circonstances, les conditions dangereuses de leur fugue les contraignent à l’état de hors-la-loi en fuite vivant une transformation intérieure.

Face au monde cynique, désabusé et perverti des adultes, le réalisateur oppose l’amour adolescent pur, dans toute sa fraîcheur et sa vitalité et une grande part d’inconscience. Ce même amour qui les réunit est leur ancrage. Il les sécurise et les aide à avancer sur la ligne inexorable d’un destin dramatique. « Mean dreams » explore les aspects psychiques et émotionnels les plus sombres de cet âge en devenir.

Le réalisateur a fait le choix de créer un climat d’intemporalité à la fois dans les décors et les costumes et de situer l’histoire quelque part en Amérique du Nord, dans la région des grands lacs.
Les paysages vastes du Nord, font contraste avec l’intimité de l’histoire.

Sophie Nélisse, jeune comédienne prometteuse donne au personnage de Casey autant de détermination, d’audace que de vulnérabilité. Josh Winggins interprète avec élégance un Jonas tout en fougue et noblesse.
Un thriller aussi émouvant que palpitant.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Rencontrer mon père »
    Aujourd’hui Alassane Diago, est devenu un adulte, réalisateur de films. Il décide d’aller à la rencontre de son père qui les a abandonnés, sa mère et lui, sans avoir crié gare, les laissant subitement... Lire la suite (15 février)
  • « The raft »
    En 1973, six femmes et cinq hommes tentés par l’expérience, embarquent sur un radeau et sillonnent à son bord, cent un jours durant, l’Océan Atlantique. Ils sont les cobayes volontaires d’une... Lire la suite (10 février)
  • « Long way home »
    A sa sortie de prison, Angel dix huit ans, retrouve sa jeune sœur Abby, placée dans une famille d’accueil à la suite de l’assassinat de leur mère. Le drame qui les a séparées a laissé chez les deux... Lire la suite (10 février)
  • « Le silence des autres »
    1977. Deux ans après la mort de Franco, dans la précipitation de la transition démocratique, l’Espagne vote une loi d’amnistie générale qui a un double effet : la libération des prisonniers politiques... Lire la suite (9 février)
  • « Moi, maman, ma mère et moi »
    Coincé dans l’Eurostar, Benoît a raté l’enterrement de sa mère. C’est donc les obsèques passées et en piteux état que ce jeune homme lunaire rejoint la maison familiale où il retrouve son frère et ses deux... Lire la suite (9 février)