Actualité théâtrale

Théâtre de la Bastille, jusqu’au 22 décembre et du 8 au 12 janvier à 21 heures

« Mélancolie(s) » Création et adaptation collective à partir des « { Trois }{ sœurs } » et d’« { Ivanov » } d’Anton Tchekov.

La pièce commence au printemps, au milieu d’une journée magnifique. Le temps est à la fête pour l’anniversaire de Sacha qui est entourée de son mari qu’elle n’aime plus comme avant, d’Olympe sa sœur médecin qui savoure sa journée de congé et de Camille, son frère qui, pour l’occasion présente à la famille sa fiancée, une fille un peu stupide face à qui, malgré le peu de sympathie qu’elle suscite, chacun tente de faire bonne figure.

Survient au milieu des festivités, Nicolas, un ancien élève du père décédé l’année d’avant. Il était de passage et a tenu à s’arrêter en mémoire de celui qui fut un professeur pour lequel il eut grande estime. Nicolas est accompagné de Louis son associé, un fêtard amateur de plaisanteries lourdes et d’Anna, sa femme, une personne timide et effacée.

Les même se retrouvent autour d’une table de réveillon, des mois plus tard mais l’ambiance n’est plus la même. Anna est tombée malade et son état est critique. L’harmonie festive du mois de mai a fait place à une atmosphère tendue. Nicolas est devenu irritable à cause de cette femme tombée malade dont on découvre qu’il l’avait épousée pour sa fortune et qu’il n’aime plus et à cause d’endettements qui le submergent.

Louis lui-même, le joyeux drille, s’avère désagréable et coléreux. Natacha qui entre temps a épousé Camille, impose son autorité et Camille ne supporte plus le regard d’Olympe qui lui reproche, à cause de dettes de jeu, d’avoir hypothéqué la maison familiale.

Au fil du temps l’histoire devient un règlement de comptes et révèle chaque personnage jusqu’à sa chute....

Théâtre : Mélancolie(s)

Le Collectif In Vitro s’inscrit dans la lignée d’un théâtre en recherche caractérisé par la revisite de textes (Brecht, Lagarce) et un long travail d’improvisations. «  Mélancolie(s) » qui mêle les intrigues et les personnages de « Les trois sœurs  » et d’ « Ivanov » » est à la fois un nouveau départ pour la pièce et l’ouverture d’un nouveau cycle pour Julie Déliquet.

Mais si la metteuse en scène qui avait déjà « côtoyé » Tchekov en créant avec des comédiens du Français, un « Oncle Vania  » dépouillé, désacralise le théâtre de Tchékov, si, plaçant les acteurs/personnages au cœur de son travail, elle fait découvrir la tendresse au milieu des conflits,

elle les expose à des questions existentielles, à leur petite vie étriquée et par leur vision des choses, qu’elle leur prête, ce sont toutes les problématiques d’une société qu’elle met en scène.

A travers Tchekov, «  Mélancolie(s)  »parle de notre génération, de nos mélancolies et de nos angoisses d’une société prise en étau entre l’insouciance des années 70 et le virage préoccupant à tous points de vue des années 2000.

Julie Déliquet bouleverse et peut-être malmène Tchékov. Mais si elle fait preuve d’audace au risque de désacraliser son théâtre, l’adaptation jumelée de deux pièces de l’auteur si culottée qu’elle soit, conserve intact l’univers du dramaturge et reste « dans les clous » sans faire comme d’autres l’ont fait, du « monde » de Tchekov, un monde grossier, perverti, offert à toutes les déviances de notre époque.

Julie Déliquet et ses complices du Collectif ne sont tombés dans aucun excès d’effets pour décrire une société en mal de vivre.

Un peu long sur la fin mais passionnant.

Francis Dubois

Théâtre de la Bastille 76 rue de la Roquette 75 011 Paris.

Réservations 01 43 57 42 14 / www.theatre-bastille.com

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 57 42 14

Dates et lieux des tournées :

Du 16 au 20 janvier 2018 Théâtre Romain Rolland Villejuif

Le 10 février la Salle Watteau Nogent-sur-Marne

Le 22 février Le Rayon Vert Scène de St-Valéry-en-Caux

Le 2 mars Théâtre Léo Argence- Saint-Priest

Les 6 et 7 mars La Comédie de Valence CDN Drôme Ardèche

Le 16 mars Yhéâtre de Suresnes Jean Vilar

Les 22 et 23 mars CDN Orléans/Loiret/Centre

Le 27 mars Théâtre des 3 Pierrots Saint-Cloud

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)