Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de James Kent (Royaume-Uni).

"Mémoire de jeunesse" Sortie en salles le 23 septembre 2015.

Printemps 1914. La jeunesse anglaise issue de la bonne bourgeoisie est enthousiaste et pleine de projets.

Jeune fille indépendante aux convictions déjà féministes, Véra Brittain est résolue à tenter les examens d’entrée à Oxford malgré des réticences de ses parents résolument conservateurs.

Décidée à entamer une carrière littéraire, elle est vivement encouragée dans ce sens par son frère, sa bande d’amis et Roland Lighton, un brillant étudiant promis à un bel avenir, dont elle s’est éprise.

Mais les rêves de Véra s’effondrent le jour où l’Angleterre entre en guerre et que tous les jeunes gens de son entourage s’engagent dans l’armée.

Elle renonce à Oxford où elle était admise, à sa carrière d’écrivain, pour devenir infirmière sur le front.

Amenée à soigner des blessés allemands, elle reconsidère la vision qu’elle avait de la guerre. Cette guerre qui, un à un, va détruire les êtres qui lui étaient les plus chers…

Cinéma : Mémoire de jeunesse

"Mémoire de jeunesse " appartient à cette catégorie de films réalisés avec une grande maîtrise, irréprochables à tous points de vue (construction impeccable, photographie superbe, musique à l’avenant, reconstitution parfaite, interprétation de qualité) et qui, sans excès démonstratif, parviennent à atteindre l’objectif thématique qu’ils s’étaient fixé.

L’insouciance d’une jeunesse privilégiée est décrite avec grâce et efficacité dans les scènes joyeuses d’ouverture du film, avec la même précision, la même exigence que sont conduites les scènes de séparation sur les quais de gare, les scènes de tranchées ou celles où sont alignés les blessés dans les hôpitaux de campagne.

Mais cette énumération de qualités n’est ni un constat restrictif ou péjoratif au sujet d’une réalisation qui allie avec fluidité et bonheur, une certaine ampleur de mise en scène à des moments de plus d’intimité.

Cependant, il est probable que le film doive beaucoup à la présence d’Alicia Vikander, jeune comédienne dont la grâce et les nuances expressives donnent au personnage de Véra ce mélange subtil de force et de fragilité.

De tous les plans, elle illumine, ravit, émeut et son interprétation d’une grande finesse agit comme un balancier qui équilibrerait le récit quand celui-ci pêcherait parfois par excès d’académisme.

Tour à tour candide, espiègle, battante ou abattue, elle est à chaque plan, un peu plus magnifique.

Histoire de la guerre, histoire d’amour, histoire de combats et de mort " Mémoire de jeunesse " est un film à l’ancienne qui assume totalement sa coloration un peu surannée auquel il faut reconnaître une belle efficacité.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Premières solitudes »
    Claire Simon a accompagné avec l’aide de leur professeur de lettres, dix élèves de « première option cinéma » du lycée Romain Rolland d’Ivry pendant une année, dans une approche de l’image et des... Lire la suite (10 novembre)
  • « Carmen et Lola »
    « Carmen et Lola » est l’histoire d’un amour entre deux jeunes femmes gitanes dans un milieu où règne le machisme et où l’homosexualité est un tabou. En 2009, parut dans un journal espagnol un article... Lire la suite (10 novembre)
  • « Nous Tikopia »
    L’île de Tikopia est située en Mélanésie. D’une surface de seulement 5km², elle est la plus isolée de l’archipel des Salomon. Elle est peuplée de polynésiens, habitée depuis plus de 3000 ans et ne fut... Lire la suite (6 novembre)
  • « High life »
    Un groupe d’individus condamnés à la peine de mort ont accepté, contre la levée de la peine capitale, de participer à une mission expérimentale qui consiste, dans une cabine spatiale, à servir de... Lire la suite (6 novembre)
  • « Samouni Road »
    A la périphérie de Gaza, dans une zone rurale, la famille Samouni s’apprête à célébrer un mariage. C’est la première fête familiale depuis la dernière guerre au cours de laquelle Amal, ses frères et ses... Lire la suite (5 novembre)