Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Corbeliu Porumboiu (Roumanie-France)

"Métabolisme ou quand le soir tombe sur Bucarest" Sortie en salles le 16 avril 2014

.

Au bon milieu du tournage de son film, Paul décide d’inclure dans son récit une scène de nu qui reviendra à Alina, une actrice qui y interprète un second rôle et avec qui il a une relation amoureuse.

Quelle est la justification profonde d’une telle scène dans une œuvre politique ? Est-elle directement liée à son état amoureux ?

Saisi de tous ces questionnements, Paul n’est pas loin de renoncer à la scène. En attendant, pour gagner du temps vis-à-vis de sa productrice, il prétexte la rechute d’un ulcère à l’estomac, une récidive qui nécessite une radiographie.

Le tournage d’un film est semé de dangers. Le risque d’une interruption momentanée ou définitive est toujours présent.

Corbeliu Porumboiu est peut-être tout à son inquiétude quand il retourne sa caméra sur le métier de réalisateur et évite le risque d’une interruption de tournage en la provoquant de son plein gré.

A partir d’un argument fragile, celui d’introduire ou pas une scène de nu dans un film, il donne à voir le mécanisme d’un travail, d’une méthode, d’un projet en cours de réalisation et à travers ce prisme, propose une vision personnelle de l’envers du décor au cinéma.

Constitué exclusivement de longs plans-séquences, "Métabolisme" est un film "tiré au cordeau", un témoignage au tracé "géométrique" de la relation possible entre un réalisateur et sa comédienne, de l’intrusion possible de débordements narratifs improbables dans toute œuvre.

Séquence première : Paul et Alina, filmés de dos dans l’habitacle d’une voiture, installent leur relation amoureuse au cours d’une conversation où Paul livre à la jeune femme les arguments qui justifieraient l’existence d’une scène de nu dans leur film.

Séquence seconde : alors qu’Alina a conduit Paul à s’exprimer sur les vraies raisons artistiques de la scène, elle répète la scène de la salle de bains et livre avec des gestes la magie de l’instant précis où la comédienne se change en son personnage.

Le fait qu’elle mime de façon convaincante la scène tout en restant habillée détruit la nécessité de la scène de nu.

Autre séquence : Paul et Alina dînent dans un restaurant et voient s’installer pour un instant à leur table un réalisateur qui, séduit par les qualités de comédiennes d’Alina, envisage de lui donner un rôle dans le film qu’il a en préparation.

Paul comprend immédiatement qu’Alina est prête à avoir une liaison avec lui, même si elle ignore tout (et jusqu’à l’existence) de Monica Vitti, à qui l’intrus porte une grande admiration et à laquelle il la compare.

Autre séquence : La productrice du film en cours a tenu à visionner en présence de Paul le dvd de son endoscopie. Le voyage de la caméra à l’intérieur du corps de Paul est-il la recherche d’une maladie cachée ou celui du mal-être du réalisateur ?

"Metabolisme" est un film sur l’indécision poussée jusqu’à la schizophrénie d’un réalisateur acculé au doute, mais dont l’incertitude personnelle nourrit un propos politique, un regard sur les corps, sur la vie, la ville.

Pour Corneliu Porumboiu, montrer les coulisses de son métier avec des temps morts suspendus est plus important que de réaliser un film qui répondrait aux codes habituels de la narration.

Passionnant. Magnifiquement maîtrisé.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • "Choron dernière"
    Pierre Carles est un documentariste dont les méthodes d’investigation bien connues s’apparentent à celles utilisées par Michael Moore. Son dernier film ne prétend pas retracer l’ensemble de l’existence... Lire la suite (Janvier 2009)
  • "Un barrage contre le Pacifique"
    Institutrice en Indochine à la fin des années 20, la mère, à la mort de son mari, a abandonné l’enseignement et a investi ses économies dans l’achat de terres qui, régulièrement inondées par les montées... Lire la suite (Janvier 2009)
  • "Erik Nietzsche"
    A la fin des années 70, Erik Nietzsche qui a toujours pensé qu’il était destiné à devenir cinéaste, entame des études à l’Ecole danoise de cinéma. Timide et réservé, maladroit et décalé, déçu à la fois par... Lire la suite (Janvier 2009)
  • "Le Miroir Magique"
    A sa sortie de prison, Luciano devient le chauffeur et l’homme de compagnie d’Alfreda une riche propriétaire languissante, l’épouse de Bahia, musicien et mélomane. Le seul désir de cette femme... Lire la suite (Janvier 2009)
  • "Nuit de chien"
    A sa descente du train, en gare de Santamario, ville assiégée, Ossorio se trouve mêlé à une foule de gens en fuite et de soldats fatigués. Ossario a autrefois combattu les troupes du Général Fraga,... Lire la suite (Janvier 2009)