Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

De l’illusion à la réalité.

« Metamorphosis. Houdini, magicien et détective » Vivianne Perret, 10/18.

Harry Houdini a été l’un des grands magiciens, illusionnistes de la fin du 19e, début du 20e. Weiss, son nom d’état civil, est un Juif qui fuit les pogroms. Il se forge une réputation en défaisant menottes et chaînes qui l’entravent en quelques minutes. C’est un entraînement de tous les jours. Il a pris pour maître Robert Houdin, le premier roi français de l’illusion.

polar : Métamorphosis

Juillet 1899 le voit à San Francisco, avec son épouse et partenaire, Bess. Il est chargé d’une enquête sur la mafia chinoise. « Metamorphosis » raconte, sans y toucher de trop, le début de carrière de Houdini et, surtout, Chinatown au cœur de la ville de San Francisco. Vivianne Perret se sert de la notoriété de son personnage à la fois proche et lointain du véritable Houdini, pour décrire les débuts de cette ville de la Côte Ouest.

Comme d’habitude ce premier mouvement d’une série prend le temps de présenter les personnages alourdissant le propos mais les suivants devraient donner plus de place aux intrigues. On attend la suite.

Nicolas Béniès.

« Metamorphosis. Houdini, magicien et détective », Vivianne Perret, 10/18.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • « La dissonante »
    Tristan, chef d’orchestre d’une petite ville, est en quête de l’interprétation parfaite, celle qu’il entend dans sa tête. Il n’arrive pas à tirer de l’orchestre ni des incarnations de Tristan et Isolde –... Lire la suite (5 décembre)
  • « Twitter et les gaz lacrymogènes », Zeynep Tufekci
    Le monde, depuis les printemps arabes, connaît des secousses systémiques, de démolition de ce monde inégalitaire et corrompu. Partout les populations se sont mises en mouvement pour plus de justice... Lire la suite (1er décembre)
  • « La température de l’eau », George Axelrod
    George Axelrod (1922-2003), scénariste connu – notamment de « 7 ans de réflexion » avec Marilyn Monroe – s’était lancé, en 1971 avec « La température de l’eau » dans la satire de Hollywood, de ses acteurs... Lire la suite (30 novembre)
  • « Le jardin », Hye-Young Pyun
    Un accident de voiture. Qui est responsable ? Le conducteur ? Sa passagère, en même temps que son épouse ? Le hasard d’une route mouillée par la pluie ? La voiture dévale le bas côté et finit dans le... Lire la suite (30 novembre)
  • « Allez tous vous faire foutre », Aidan Truhen
    Un titre pareil devrait faire vendre : « Allez tous vous faire foutre », un impératif qu’il faut prendre, si l’on en croit le contenu, au propre et au figuré. Le narrateur est un dealer de coke à la... Lire la suite (29 novembre)