Lycée CHATEL 2010 : analyses du SNES

Métiers, missions et conditions de travail des personnels

L’orientation et les missions des profs, des professeurs principaux et des autres membres de la communauté éducative

Propositions du ministre :
- Les Professeurs Principaux donnent déjà des conseils ; il y aura une formation pour les profs (moyens supplémentaires) sur la base du volontariat, payé en HS donc pas dans les obligations de service ; ce sera encadré (échange de pratiques) ; ce sera juste une « valeur ajoutée » à l’orientation ; cœur de métier reste apprentissage disciplinaire.
- Un tutorat sera mis en place pour le suivi de chaque élève.

Nos critiques :
- Il est envisagé une « formation accélérée pour faire passer des tests psychologiques : cela ne remplace pas savoir faire des COPsy : Connaître les formations, le marché du travail et comprendre les ressorts des motivations des élèves est un métier à part entière !
- Il est précisé que ce n’est pas « le cœur de métier » alors il faut pouvoir ne faire que son métier, et le faire bien : or de moins en moins de moyens et de temps, et de plus en plus de tâches qu’on ne sait pas faire (et qu’on ne veut pas faire). Apprentissage disciplinaire ne se fait pas par un cours magistral or c’est tout ce qui est prévu dans la réforme, puisque les dédoublements n’apparaissent plus.

Nos propositions :
- Il faut souligner la formation de psychologue des COPsy : le lycéen est un être en construction, indécis souvent. L’orientation ce n’est pas le marché qu’on va faire car elle met en jeu toutes les dimensions d’un jeune en construction. Besoin d’un professionnel autre que le prof . Mais le travail collectif de l’orientation est nécessaire autour du COpsy avec élève, famille, prof, CPE..
- Echange de pratiques : nous voulons du temps pour échanger avec nos collègues, chacun apportant un point de vue spécialisé mais coopérant (COPsy, CPE, profs…). Un prof ne peut pas tout faire, la spécialisation permet à chacun de faire ce qu’il sait faire de mieux.

Nouvelles missions des profs : orientation, tutorat, accompagnement, etc.

Propositions du ministre :
- Propositions nouvelles en partie sur la base du volontariat ; travailler plus pour gagner plus.
- L’accompagnement aura lieu sur le temps de service.

Nos critiques :
- Les personnels travaillent déjà beaucoup (39h pour profs d’après chiffres MEN), ils n’en peuvent plus, et ne veulent pas travailler plus.
Or on leur propose un alourdissement insupportable de charge de travail déjà lourde, avec en filigrane la suppression de la plupart des groupes allégés et des dédoublements.
- Le volontariat est un leurre quand pouvoir d’achat diminue. Le volontariat c’est aussi une potentielle discrimination entre ceux qui seront « choisi », retenus par le chef d’établissement.
- Nous ne voulons pas de multiplication de tâches car on fait du mauvais travail quand on doit tout faire.
- Flou et contradiction sur ce qui est dans les obligations de service ou pas (orientation = non, mais « accompagnement à l’orientation » = oui … ??? Tutorat ?... Un enseignant n’est ni une assistante sociale, ni un COPsy ni…

Nos propositions :
- Il s’agit de faire reconnaître les missions des COP, des assistantes sociales, des CPE, … ainsi des personnels de santé … pour que les enseignants puissent rester centrer sur le cœur de leur métier.
- Ceci n’exclut en rien une réflexion que demande le SNES sur l’évolution du métier d’enseignant, de ses missions, qu’il s’agit de faire reconnaître,
en particulier la nécessité d’un temps de concertation sans alourdissement de la charge de travail s’impose.
- Tout ceci va de pair avec l’urgence d’une véritable revalorisation de nos métiers.

Autres articles de la rubrique Lycée CHATEL 2010 : analyses du SNES