Communiqués

Mobilisation réussie ! Il faut poursuivre !

L’appel, lancé par l’intersyndicale (SNES-FSU, SE-UNSA, SUD Education, CGT Educ’action, SNPTES) à une journée d’action, le 21 Mars pour la défense du service public d’orientation de l’ ÉN et contre la privatisation de l’orientation scolaire a été largement entendu par les Psy-ÉN EDO, les DCIO, et les personnels de l’ONISEP.
Plus de 250 collègues ont participé à l’assemblée générale avec des délégations de toutes les académies, et la manifestation en direction du ministère de l’Éducation Nationale a rassemblé près de 600 personnes. C’est une première étape !
Une délégation a été reçue, a exposé, de nouveau ses revendications et exprimé le mal être des personnels dans un contexte d’incertitude et de refus de toute concertation entretenu par le MEN, qui traduit un mépris insupportable de toute la profession.
Aucune réponse n’a été fournie aux questions de l’intersyndicale, ce qui justifie pleinement la poursuite déterminée de nos actions !
L’intersyndicale appelle donc tous les personnels des CIO et de l’ONISEP à élargir encore la mobilisation
En utilisant toutes les occasions pour informer les enseignants et les parents sur les conséquences néfastes de cette réforme de l’orientation pour l’avenir des jeunes et de l’accès de tous à des formations qualifiantes et de haut niveau
En participant à toutes les actions pour la défense d’une École publique ambitieuse pour sa jeunesse et respectueuse de ses personnels, le 30 Mars avec les parents et les enseignants et le 9 Mai contre la casse du statut de la fonction publique
En développant des actions locales spécifiques et en lien avec les mobilisations lycéennes et enseignantes
L’intersyndicale se réunira dès la publication du rapport Charvet-Mons et de l’annonce des mesures que le Ministre en retiendra. Elle continue à exiger qu’une véritable concertation soit mise en place d’urgence notamment sur l’avenir des personnels des DRONISEP et sur le cadre national de référence et de convention type, fixant l’intervention des régions sur le terrain de l’information et non de l’orientation comme le projet paru dans la presse le prévoyait. Tous et toutes, devons agir, pour la défense des CIO et de la qualité du service rendu aux élèves et aux étudiants !

Autres articles de la rubrique Communiqués