Actualité théâtrale

Théâtre de l’aquarium – Partenaire Réduc’Snes - Spectacle itinérant

"Mon père qui fonctionnait par périodes culinaires et autres" d’Elizabeth Mazev Mise en scène de François Rancillac

Le théâtre de l’Aquarium propose, comme chaque année, un spectacle conçu pour être joué hors les murs, dans n’importe quel lieu.

Techniquement légère, c’est une petite forme théâtrale qui peut se donner chez des particuliers, dans une bibliothèque, une librairie mais également dans une salle de classe.

Le principe est celui-ci : la représentation de ce spectacle est gratuite pour les scolaires à la condition que l’enseignant intéressé s’engage par la suite à assister avec ses élèves, à un spectacle de la programmation de l’année à l’Aquarium.

Pour accueillir le spectacle écrit cette année par Elizabeth Mazev, mis en scène par François Rancillac et interprété par Emilie Chertier, il suffit de prendre contact avec l’équipe des relations publiques du théâtre afin de convenir d’une date et de faire le choix du spectacle auquel la classe assistera ensuite à l’Aquarium.

En 21 vignettes drôles, délicieuses de tendresse acidulée, Elisabeth Mazev dresse le portrait de son père, immigré bulgare qui tente à travers la nourriture, avec le concours de ses proches, de garder intactes, autant que faire se peut, ses racines et l’essentiel de sa culture.

Autour de cet ogre cyclothymique et touchant, interviennent la mère, le frère et "elle", la petite fille gourmande comme son père, à l’humour ravageur qui nous révèle entre la toile cirée de la table de cuisine et la gazinière, la tragi-comédie de sa vie.

La représentation dure 1 heure. Elle est suivie d’une rencontre avec l’équipe artistique pour parler de "Mon père qui fonctionnait par périodes culinaires et autres" mais également du spectacle que les élèves verront dans un second temps à l’Aquarium.

Prochains spectacles au programme du Théâtre de l’Aquarium :

"Ma mère qui chantait sur un phare" de Gilles Granouillet, mise en scène de François Rancillac, du 4 janvier au 3 février 2013

"Eyolf" d’Henrik Ibsen, mise en scène d’Hélène Soulié, du 12 février au 3 mars 2013

"Modeste proposition" d’après Jonathan Swift, mise en scène François Rancillac, du 19 mars au 5 avril 2013.

"L’homme qui rit" d’après le roman de Victor Hugo, conception, adaptation et jeu, Christine Guênon du 19 mars au 5 avril 2013

"La pluie d’été" de Marguerite Duras, mise en scène Lucas Bonnifait, du 9 au 28 avril 2013.

"Notre avare" d’après "L’avare" de Molière, mise en scène Jean Boillot, du 9 au 28 avril 2013.

Francis Dubois

Théâtre de l’Aquarium, La Cartoucherie, route du champ de manœuvre 75 012 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) au 01 43 74 72 74

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La vie de Galilée »
    La pièce, écrite par Brecht en 1938 et retravaillée jusqu’aux années 50, suit la vie de Galilée astronome, mathématicien et physicien italien du XVIIème siècle. Toujours avide de mettre au point de... Lire la suite (17 juin)
  • « Mary said what she said »
    Robert Wilson a offert le trône de Marie Stuart à Isabelle Huppert, une comédienne avec laquelle il se sent beaucoup d’affinités car elle comprend ce qu’il veut faire sans avoir besoin de beaucoup... Lire la suite (15 juin)
  • « Huckleberry Finn »
    Ce roman est considéré comme le chef d’œuvre de Mark Twain. L’histoire, qui se situe dans les années 1850 avant la guerre de sécession, est celle de Huckleberry Finn , un gamin si maltraité par son père... Lire la suite (7 juin)
  • L’école des femmes en accès libre sur internet
    Le spectacle L’école des femmes crée à l’Odéon en novembre 2018 avec une mise en scène de Stéphane Braunschweig est disponible en accès libre sur le site internet du théâtre et sur la plateforme Vimeo... Lire la suite (7 juin)
  • « Le champ des possibles »
    Après ses deux premiers spectacles ( La banane américaine, consacré à l’enfance et Pour que tu m’aimes encore, à l’adolescence), qui ont connu un joli succès, Élise Noiraud se consacre, avec ce nouvel... Lire la suite (6 juin)