US 787 du 20 avril 2019

Nîmes, des professeurs auditionnés après le boycott du bac blanc

Les tentatives d’intimidation se poursuivent contre les enseignants opposés à la réforme Blanquer. Au lycée Philippe-Lamour de Nîmes, pour exprimer leur opposition, les professeurs avaient voté l’annulation du bac blanc en février dernier. Un boycott qui n’avait pas plu en haut lieu. Déjà, le Dasen s’était déplacé avec quatre inspecteurs pour distribuer les sujets de l’examen blanc alors que seulement 15 élèves avaient accepté de plancher. Entre temps, cinq professeurs ont reçu une convocation à l’IA pour répondre de leur acte. Ils ont été auditionnés le 17 avril en visioconférence par deux inspecteurs généraux du ministère de l’Éducation. Pour les soutenir, une cinquantaine de collègues ont manifesté bruyamment, avec mégaphones, tambour et autre batterie, devant la Direction départementale des services de l’éducation nationale. Les collègues restent sous la menace de sanctions disciplinaires.

Autres articles de la rubrique US 787 du 20 avril 2019