Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Fred Soupa (France)

"Nos plusieurs" Sortie le 28 septembre 2011

Une dizaine de jeunes gens atteints d’autisme répètent, avec l’aide de comédiens et d’éducateurs, le plus grand poème épique indien de tous les temps " Le Mahabharata".

Le projet initial portait essentiellement sur deux personnages, Ganesh, le dieu à tête d’éléphant, et Krishna, divinité incontournable de l’hindouisme, et sur l’exécution de totems réalisés par les femmes avant le lever du soleil.

Cette trame n’a pas tenu dès que les personnages ont commencé à prendre corps et visage, compte tenu du fait que le travail avec les jeunes autistes n’est possible et efficace que dans l’immédiateté et la frontalité.

Confrontés à un texte difficile, à un univers dont ils étaient éloignés, les jeune gens ont très vite établi une familiarité, une complicité avec le récit.

Une approche aisée du texte et une sorte de "vérité" sont apparues là où la société entretient généralement avec eux de la marginalité, une asociabilité, un repli sur soi.

L’histoire tortueuse du Mahabharata s’est mise à faire écho, à croiser les vies des jeunes autistes, parfois avec une force sidérante.

La précarité du travail livré à des carences de mémoire, à une adhérence éphémère à l’engagement, a nécessité de la part des encadrants un investissement total, une persistance contre vents et marées.

Ici, l’important n’est pas de convaincre mais de créer le déclic qui va engager l’acteur à trouver un intérêt à une situation donnée, à y adhérer, à la faire sienne.

L’entreprise dans laquelle se sont engagés le groupe de jeunes gens et leurs animateurs est constamment remise en question et c’est sur ce travail en apparence fragile mais au cours duquel apparaît parfois une solide adhésion, que le film fonctionne.

Travail d’équilibriste sur fond de volonté et de cohérence " Nos plusieurs" est une œuvre généreuse, une belle leçon de vie et la preuve que la difficulté légendaire d’un texte n’est pas un obstacle à un projet, quand il est conduit avec une sensibilité qui favorise l’approche et les insoupçonnables capacités d’implication d’individus généralement relégués au rang de handicapés.

Francis Dubois

 

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Haut perchés »
    Une femme et quatre hommes qui se connaissent à peine se retrouvent dans un appartement au dernier étage d’un immeuble qui surplombe Paris. Ils ont en commun d’avoir tous été victimes d’un même... Lire la suite (20 août)
  • « Reza »
    Reza et Fati ont pris la décision de divorcer. La vie commune a fini par lasser Fati et Reza s’est résigné au choix de son épouse tout en caressant l’idée qu’elle reviendrait un jour ou l’autre sur une... Lire la suite (20 août)
  • « Roubaix, une lumière »
    A Roubaix, une nuit de noël. Pour le commissaire Daoud qui sillonne la ville où il a grandi, c’est la routine, voitures brûlées, altercations... Dans son service, vient d’arriver Louis Coterelle,... Lire la suite (19 août)
  • « Nuits magiques »
    Lorsqu’un producteur de films de renom est retrouvé mort au fond du Tibre, les premiers à être soupçonnés du meurtre sont les trois apprentis scénaristes qu’il avait rencontrés au cours d’un dîner et qui... Lire la suite (15 août)
  • « Perdrix »
    Pierre Perdrix est la capitaine de gendarmerie d’une petite ville de l’est de la France. Il coulait des jours calmes auprès de sa brigade jusqu’à ce qu’arrive dans sa vie l’impétueuse et insaisissable... Lire la suite (15 août)