Programmes : un conseil supérieur

Note d’analyse du CSP sur les programmes du lycée

À la demande du ministre, le Conseil supérieur des programmes (CSP) vient de lui remettre une note d’analyses et de propositions sur les programmes du lycée et sur les épreuves du baccalauréat, disponible sur le site du CSP.

Qui doit faire quoi !
La note montre une approche fondée sur une hiérarchie des disciplines. Elle prône le « retour aux fondamentaux », fait l’éloge de la dissertation, et porte une conception de l’évaluation réduite aux savoirs et aux méthodes sans en même temps évoquer la capacité à élaborer une réflexion, à comparer des documents ou à mettre en relation des savoirs.
Elle donne même des indications sur les répartitions horaires entre disciplines et sur les enseignants qui pourront intervenir dans tel ou tel enseignement...
Des délais inquiétants
Concernant les propositions sur les programmes, certaines sont portées par les collègues et rappelées dans le bilan que le SNES-FSU a élaboré (voir www.snes.edu/Bilan-des-programmes-du-lycee-Mai-2018.html). Pose en particulier problème la lourdeur de certains programmes.
Le SNES-FSU s’inquiète du tempo imposé aux groupes d’élaboration des projets de programmes (GEPP) qui doivent rédiger les textes d’ici le mois d’octobre. Quelle qualité en attendre dans un tel contexte ?
Quel pilotage politique des contenus ? Quelle marge de discussion des préconisations de la note ?
Sur tous ces points, le SNES-FSU demande de la transparence et en particulier que la composition des GEPP soit rendue publique, comme le prévoit la Charte des programmes.
Sandrine Charrier
(US MAG Supplément au n° 778 du 12 mai 2018)

Autres articles de la rubrique Programmes : un conseil supérieur