Actualité théâtrale

Jusqu’au 1er Août au Lucernaire

« Nuit blanche chez Francis »

Ce spectacle fait alterner chansons saynètes, aphorismes et calembours et nous entraîne dans l’univers de Francis Blanche qui fut un humoriste qui marqua son époque, souvent en compagnie de son compère Pierre Dac. Spécialiste du canular téléphonique et des feuilletons déjantés, Francis Blanche ne fut pas qu’un humoriste. Derrière le masque de l’homme colérique se cachait aussi des douleurs et une sensibilité que ce spectacle révèle.
Jean-Baptiste Artigas, Guillaume Destrem, Alain Dumas et Didier Le Gouic tous formés au Conservatoire de Toulouse, nous offrent avec « Nuit blanche chez Francis » un spectacle hautement réjouissant. On y retrouve, pour les plus anciens, et découvre, pour les plus jeunes, les calembours (« je suis athée comme une tasse ; la religion, je m’assois dessus : cela s’appelle le Saint Siège »), les aphorismes (« par souci d’économie on devrait supprimer les terminus des autobus »), les sketchs et les chansons où l’absurde le dispute à la dérision (« J’ai réchauffé un serpent dans mon sein » ou « Landru »). Il souffle sur la soirée un air de folie que les quatre acteurs chanteurs et musiciens orchestrent avec brio. La chanson « Le parti d’en rire » prend avec eux tout son sel : elle commence en chorégraphie à la Boléro de Ravel et se termine en posture de ballet révolutionnaire chinois. A l’image de Francis Blanche on les sent gourmands des mots, des accents, mais aussi capables de rendre la profondeur de certaines blessures : « y’a trop de misère » ou « les dimanches ratés ». Ils impriment à la soirée un rythme de tourbillon plein de folie et les spectateurs ont en sortant le sourire.
Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 15h.
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs
75 006 Paris
Réservations : 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La vie de Galilée »
    La pièce, écrite par Brecht en 1938 et retravaillée jusqu’aux années 50, suit la vie de Galilée astronome, mathématicien et physicien italien du XVIIème siècle. Toujours avide de mettre au point de... Lire la suite (17 juin)
  • « Mary said what she said »
    Robert Wilson a offert le trône de Marie Stuart à Isabelle Huppert, une comédienne avec laquelle il se sent beaucoup d’affinités car elle comprend ce qu’il veut faire sans avoir besoin de beaucoup... Lire la suite (15 juin)
  • « Huckleberry Finn »
    Ce roman est considéré comme le chef d’œuvre de Mark Twain. L’histoire, qui se situe dans les années 1850 avant la guerre de sécession, est celle de Huckleberry Finn , un gamin si maltraité par son père... Lire la suite (7 juin)
  • L’école des femmes en accès libre sur internet
    Le spectacle L’école des femmes crée à l’Odéon en novembre 2018 avec une mise en scène de Stéphane Braunschweig est disponible en accès libre sur le site internet du théâtre et sur la plateforme Vimeo... Lire la suite (7 juin)
  • « Le champ des possibles »
    Après ses deux premiers spectacles ( La banane américaine, consacré à l’enfance et Pour que tu m’aimes encore, à l’adolescence), qui ont connu un joli succès, Élise Noiraud se consacre, avec ce nouvel... Lire la suite (6 juin)