Actualité théâtrale

Jusqu’au 1er Août au Lucernaire

« Nuit blanche chez Francis »

Ce spectacle fait alterner chansons saynètes, aphorismes et calembours et nous entraîne dans l’univers de Francis Blanche qui fut un humoriste qui marqua son époque, souvent en compagnie de son compère Pierre Dac. Spécialiste du canular téléphonique et des feuilletons déjantés, Francis Blanche ne fut pas qu’un humoriste. Derrière le masque de l’homme colérique se cachait aussi des douleurs et une sensibilité que ce spectacle révèle.
Jean-Baptiste Artigas, Guillaume Destrem, Alain Dumas et Didier Le Gouic tous formés au Conservatoire de Toulouse, nous offrent avec « Nuit blanche chez Francis » un spectacle hautement réjouissant. On y retrouve, pour les plus anciens, et découvre, pour les plus jeunes, les calembours (« je suis athée comme une tasse ; la religion, je m’assois dessus : cela s’appelle le Saint Siège »), les aphorismes (« par souci d’économie on devrait supprimer les terminus des autobus »), les sketchs et les chansons où l’absurde le dispute à la dérision (« J’ai réchauffé un serpent dans mon sein » ou « Landru »). Il souffle sur la soirée un air de folie que les quatre acteurs chanteurs et musiciens orchestrent avec brio. La chanson « Le parti d’en rire » prend avec eux tout son sel : elle commence en chorégraphie à la Boléro de Ravel et se termine en posture de ballet révolutionnaire chinois. A l’image de Francis Blanche on les sent gourmands des mots, des accents, mais aussi capables de rendre la profondeur de certaines blessures : « y’a trop de misère » ou « les dimanches ratés ». Ils impriment à la soirée un rythme de tourbillon plein de folie et les spectateurs ont en sortant le sourire.
Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 15h.
Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs
75 006 Paris
Réservations : 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • "Le jeune prince et la vérité"
    Un jeune prince désire épouser la fille d’un paysan. Celui-ci lui impose de parcourir le monde à la recherche de la vérité pour lui accorder la main de sa fille. Mais qu’en sera-t-il au terme de sa... Lire la suite (Avril 2008)
  • "Le commencement du bonheur"
    Giacomo Léopardi a écrit en 1824 des petites pièces philosophiques, Operette morali, une œuvre tonique, brève et subversive, à contre courant des gesticulations et prétentions stériles d’un genre... Lire la suite (Avril 2008)
  • "Phèdre" de Sénèque
    Sénèque aurait écrit 9 tragédies, toutes inspirées de légendes grecques, dont Agamemnon, Hercule furieux, Hercule sur l’Oeta, Œdipe, Médée –qui est au programme des Amandiers en fin de saison, et que met en... Lire la suite (Avril 2008)
  • "Nathan Le Sage" de Lessing
    Jérusalem, 1187. Le nouveau maître de la ville, le sultan Saladin, en ce temps de Croisades appelle au respect de la foi musulmans, juifs et chrétiens. Les Templiers qui tuent en invoquant Dieu... Lire la suite (Avril 2008)
  • "Sept secondes/ In god we trust" de Falk Richter
    Un pilote de l’armée américaine est suivi dans son quotidien, lequel consiste pour l’essentiel à larguer des bombes sur l’Irak. Il agit avec la concentration et l’application d’un enfant devant ses... Lire la suite (Mars 2008)