Actualité théâtrale

au Théâtre du Rond-Point, jusqu’au 28 février

"Ô Carmen" de Olivier Martin-Salvan, Anne Reulet-Simon et Nicolas Vial. Mise en scène de Nicolas Vial

Depuis qu’il était enfant, Louis a toujours rêvé de chanter l’Opéra. Fasciné par les lumières, les décors, les costumes, la fosse d’orchestre, les fauteuils de velours rouge et la machinerie, c’est surtout à "Carmen" qu’il pensait et au rôle de Don José…
Au hasard des auditions, on lui propose, non pas de jouer Don José mais d’être sa doublure. C’est pour lui, même s’il ne réalise pas vraiment son rêve, l’occasion d’approcher tout ce qui l’a fasciné. Mais Louis ne tarde pas à découvrir toutes les complications qui accompagnent la création d’un opéra. Il y a les caprices des autres chanteurs, les difficultés des techniciens, les exigences de l’Administration, la volonté du metteur en scène ou du Chef d’orchestre.
Un monde qui devient le terrain de jeu d’Olivier Martin-Salvan comédien, chanteur et clown qui va jouer à lui seul tous les personnages et nous faire découvrir, par le cocasse, le burlesque, le lyrique et la poésie cet envers du décor
Olivier Martin-Salvan mène de front une carrière de Ténor lyrique et de comédien. On L’a vu dans plusieurs mises en scène de textes de Valère Novarina : "L’acte inconnu", "Falstaff" ou "L’opérette imaginaire".
Anne-Reulet-Simon, après des études à l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse, se met à l’écriture théâtrale. Elle change alors ses choix et obtient un DESS administration de la musique et du spectacle et crée en 2005 une troupe de théâtre amateur : "Les Nabelles, nabeau et cie"
Nicolas Vial vient de l’Ecole Claude Mathieu. Il touche à tous les styles et à toutes les formes théâtrales, du Baroque au Contemporain en passant par l’improvisation.
Aurélien Richard est pianiste, Chef de chant et compositeur. Il a travaillé à l’Opéra National de Paris avec William Forsythe, Maurice Béjart et Les arts Florissants.
Il participe à de nombreux festivals en France et à l’Etranger. Il a écrit ses propres spectacles et, à ce titre a bénéficié entre autres de la collaboration d’Etienne Daho ou Olivier Dubois.
Il a obtenu le Prix de la meilleure création sonore et musicale au Festival Côté-Court à Pantin en 2005.
Francis Dubois

Théâtre du Rond-Point
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 95 98 21 et sur www.theatredurondpoint.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)