Actualité théâtrale

Jusqu’au 9 mai, au Théâtre du Lucernaire

’’On avait dit pas la famille’’ mais comment faire autrement ?

Dans On avait dit pas la famille, Eva Gruber, comédienne, chanteuse et auteur nous fait grimper dans son arbre généalogique et découvrir des personnages aussi attachants que cocasses. La mise en scène d’Estelle Lesage est à la fois simple et originale, efficace et poétique. C’est une danse de ferraille où s’agitent des pupitres et où se lient et se délient des histoires drôles et touchantes. L’interprète y passe du chanter au parler avec souplesse et maîtrise, les chants yiddish ou encore le rap trouvent parfaitement leur place dans le récit. De Berlin à Tel Aviv en passant par Varsovie jusqu’au Pigalle des années 70 c’est à un voyage dans le XXème siècle qu’Eva Gruber nous invite, à travers les siens. Elle nous raconte sa famille avec pudeur, bienveillance et sans aucun voyeurisme. On rit des situations, des personnages, des anecdotes puis on laisse son cœur s’alourdir légèrement aux moments les plus difficiles. Un très joli spectacle.
Tristan CECILLE

Du 18 mars au 9 mai, du mardi au samedi à 21h, dans la salle paradis du Lucernaire

Le Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs, 75006 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)