Physique-Chimie au lycée : dans la perspective de la réforme

Option Sciences et laboratoire en Seconde : analyse du programme

Le vote du programme de l’option sciences et laboratoire de Seconde a été négatif au Conseil Supérieur de l’éducation. Il est pourtant publié au BO du mardi 22 janvier 2019.

1 vote "pour" ; 8 votes "contre" ; 22 abstentions et 0 refus de vote

L’ensemble des programmes a été très peu, voire, pas modifié selon les programmes considérés.

Programmes de lycée : acte 3 -Avant-première SNES-FSU

On ne constate pas de changement majeur entre le projet et la publication du programme officiel.

Cet enseignement est il mort avant d’avoir existé ?

Depuis quelques jours le ministère semble le confirmer :
- Dans la plaquette qui sera distribuée aux familles le 11 février 2019, les options de seconde n’apparaissent pas.
- Les DGH arrivent dans les établissements et l’organisation de la rentrée 2019 commence. Les chefs d’établissement semblent, d’après les retours que nous recevons, n’imposer aucune triplette en première. Tous ces choix devront être financés sur la marge horaire, théoriquement de Première, mais certains chefs ne seront-ils pas tentés de se servir de la marge horaire de Seconde pour financer tous les choix de triplettes ?

Dans ces conditions il risque de rester peu d’heures disponibles pour cet enseignement certes facultatif mais qui est un aperçu de ce qui se fait en enseignement technologique.

ANALYSE DU PROGRAMME

Le programme de science et laboratoire est fondée sur une pratique soutenue d’une démarche scientifique dans le cadre d’activités de laboratoire.

Des rencontres avec des chercheurs mais aussi des visites de labo ou d’entreprises sont conseillées.

La mise en activité des élèves se fait autour d’une démarche de projets. L’élève sera amenée à utiliser des capteurs, des microcontrôleurs, un tableur des simulations et bien sur à coder…

Cette démarche de projet vise non seulement à développer l’autonomie de l’élève mais aussi le travail en équipe et le principe de la démarche scientifique.

L’élève s’auto-évalue à l’aide de tableaux de compétences fournis par l’enseignant.
Parmi les sept thèmes proposés l’enseignant en choisit deux ou trois. Des thèmes orientés plus physique-chimie que SVT.

Questions qui se posaient et qui se posent toujours depuis la parution du projet.
Quel (s) professeur(s) pour cet enseignement ? Ceux de sciences expérimentales ? SVT ? PC ? SI ?

Il n’est nulle part écrit (comme dans le programme de seconde générale ou de l’enseignement scientifique) que les séances doivent avoir lieu en effectif réduit.
Cet enseignement sera-t-il pris par les élèves dans la mesure où il est facultatif ?
Les élèves seront-ils incités à prendre cet enseignement dans la mesure où il n’est pas financé ?

Autres articles de la rubrique Physique-Chimie au lycée : dans la perspective de la réforme