US 708 du 14 mai 2011

Orientation des élèves : vers des déconvenues

Les rectorats ont publié des circulaires pour « organiser »
l’orientation des élèves à la rentrée 2011. Certains indiquent
que les filières technologiques n’étant pas ouvertes dans tous
les établissements, il conviendrait d’organiser les changements
d’établissement des élèves intéressés par ces formations.

Il peut être prévu une phase de pré-affectation
au mois de mai, avant la tenue des conseils de
classe, afin de construire une simulation des
besoins en terme de capacité d’accueil.

Pour les formations où les capacités d’accueil
sont contingentées (ST2S, STI, STL, arts appliqués...)
les élèves n’ont pas la certitude de la
satisfaction de leur choix. Un « dialogue avec la
famille » devrait être organisé pour mettre les
voeux des familles en correspondance avec les
capacités d’accueil. Les places vacantes de la
voie professionnelle seront proposées comme
un repli pour les jeunes qui n’obtiendraient pas
satisfaction sur leur premier voeu.

On le voit, le ministère se donne les moyens
de gérer les flux afin de « rentabiliser » au mieux
les structures en essayant de peser sur les choix
des élèves.

BEAUX DISCOURS

Les fermetures de classes du fait des suppressions
de postes l’emportent sur le beau discours
de la réforme du lycée, dont l’amélioration de
l’orientation devait constituer un des axes forts.
Non seulement la situation ne s’est pas améliorée,
mais elle se dégrade. La possibilité dont la réforme a fait la publicité, de changer de lycée,
se transforme en contrainte subie pour des
élèves sommés d’accepter une place dans une
filière pour laquelle ils n’ont pas d’appétence.

CURIEUSE CONCEPTION

À l’autre extrémité de la chaîne, les élèves pourront
passer en Première générale contre l’avis
du conseil de classe par leur simple présence en
stage de remise à niveau. Le tronc commun de
Première permettra de réguler par l’échec ces
erreurs d’orientation : il y aura des déconvenues
et des stages passerelles.

Affectation subie pour les uns, passage en force
pour les autres... probable échec pour tous...
bien curieuse conception de l’orientation. Il serait
temps de penser aux élèves en enrichissant l’offre
de formation, de recruter des CO-Psy, de laisser
les conseils de classe faire leur travail...

Dans les lycées il est très important de permettre
aux élèves de maintenir leur choix d’orientation
au niveau des choix de spécialités ou des choix
d’établissements, en cohérence avec leurs résultats
scolaires, afin de leur ouvrir de réelles possibilités
de réussite.

Thierry Reygades , Valérie Sipahimalani

Autres articles de la rubrique US 708 du 14 mai 2011

  • Fichage (suite)
    Dans un numéro précédent de L’US, nous alertions sur les dangers du livret personnel de compétences (LPC), numérique, du livret « Hirsch » et du Portefeuille d’expérience et de compétences à... Lire la suite (Mai 2011)
  • BTS tertiaire
    Le SNES a interpellé le ministère suite à la présentation au CSE du 17/03 dernier d’un arrêté portant règlement d’examen du BTS « Commerce international à référentiel commun européen » ne spécifiant pas... Lire la suite (Mai 2011)