Communiqués

Orientation : pas de chèque en blanc !

Le 18 juin s’est tenu le dernier groupe de travail sur l’évolution des missions des conseillers d’orientation-psychologues. Le SNES, avec plusieurs autres organisations syndicales, avait appelé les personnels à se mobiliser pour exprimer leur refus de voir leur qualification de psychologue, leurs missions, l’existence et la spécificité des CIO sacrifiés, au prétexte d’une mise aux normes avant l’entrée dans le service d’orientation tout au long de la vie.

Deux cents délégués se sont ainsi rassemblés à Paris, porteurs de l’expression de leurs académies, pour soutenir leurs représentants au Ministère et discuter ensuite de la position ministérielle et de la poursuite de l’action.

Lors de cette séance de travail, le cabinet du Ministre a confirmé sa volonté de modifier le décret statutaire « qui réactualisera et donnera de nouvelles obligations ». Il s’agit de décentrer le cœur de métier des conseillers d’orientation-psychologues, de la formation initiale vers le public adulte, afin que les CIO puissent être intégrés dans le service public d’orientation tout au long de la vie.

Dans un contexte tendu et très imprévisible, tout se passe comme si l’on demandait aux personnels de donner un chèque en blanc au Ministre pour qu’il puisse positionner le service public d’orientation de l’Education Nationale, dans la mise en place du service dématérialisé et du processus de labellisation.

L’intérêt des élèves, des parents et des équipes d’établissements pèse décidément bien peu dans cette réorganisation. Pourtant ce sont les publics des collégiens et des lycéens qui feront les frais de l’affaiblissement du réseau des CIO et d’une moindre disponibilité des conseillers d’orientation-psychologues, happés par leurs nouvelles tâches en direction des adultes et des plateformes téléphoniques, tous publics. Le transfert sur les enseignants de l’accompagnement de l’orientation et la création de numéros verts ne pourront répondre aux attentes légitimes des jeunes et des familles !

Le SNES mettra tout en œuvre, dans les semaines qui viennent pour faire évoluer les projets ministériels. Il appelle les personnels à continuer les actions entreprises avec les enseignants et les parents pour exprimer le refus collectif de ces orientations. Dès communication de la dernière version du texte sur les missions des co-psy et des directeurs de CIO, il organisera une large consultation des personnels et tracera de nouvelles perspectives d’action dès la rentrée.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Retraites : poursuite de la mobilisation
    Les organisations syndicales de la fonction publique (FSU, CGT fonction publique, FA, FO Fonction publique, Solidaires Fonction publique), se félicitent une nouvelle fois du succès de la journée de... Lire la suite (24 janvier)
  • Éducation
    Le ministre de l’Éducation nationale a reçu les organisations syndicales pour leur présenter le cadre de ce que le ministère appelle la concertation avec les organisations syndicales sur la réforme... Lire la suite (20 janvier)
  • E3C
    Les épreuves de bac (E3C) ont commencé officiellement ce matin. A la mi-journée, dans près de 40 % des lycées où les E3C devaient se tenir aujourd’hui, la communauté éducative (professeurs, élèves)... Lire la suite (20 janvier)
  • E3C
    Lundi 20 janvier, les épreuves de bac pour les classes de 1ère vont commencer Lundi 20 janvier, les épreuves de bac pour les classes de 1ère vont commencer (E3C). Le Ministre de l’Education Nationale... Lire la suite (17 janvier)
  • Retraites : 42 jours plus tard
    Un mouvement majoritaire et inédit Communiqué intersyndical CFE/CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL La mobilisation se poursuit les 14, 15 et 16 janvier pour le retrait du projet de... Lire la suite (17 janvier)

Mots-clés