Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Angela Schanelec (France-Allemagne)

"Orly" Sortie en salles le 11 août 2010

Le hall d’un aéroport international est un lieu très cinématographique. Angela Schanelec a su dégager le charme et l’étrangeté de l’endroit. C’est celui d’Orly qu’elle a choisi comme cadre pour raconter quatre histoires à la fois universelles et singulières. Comment repérer dans le fourmillement humain, dans l’agitation et dans le bruit incessant, les personnages singuliers qu’elle va extraire du mouvement, le temps de quelques phrases ou regards échangés.
Une jeune femme en partance pour rejoindre son mari à Montréal lie conversation avec un homme qui partira dans quelques minutes pour une autre destination. Sa présence attentive, sur le même banc qu’elle, suffira à la troubler. Une mère a accompagné à l’aéroport son fils ado qui se rend aux obsèques de son père. Les quelques instants d’attente dans ce lieu impersonnel va suffisamment les isoler du reste du monde pour que s’engage entre eux, à propos de rien, la conversation qu’ils n’ont peut-être jamais eue auparavant. Un couple de jeunes gens amoureux, chargés de projets, est peut-être en train de se défaire à leur insu. Une femme est venue là pour trouver le courage de décacheter et de lire la lettre de rupture que lui a adressée l’homme qu’elle a aimé.
Rien de saillant dans le récit mais on se laisse glisser au fil de ces rencontres avec un certain plaisir, comme dans une demi rêverie où ça et là se produisent un geste, un regard, s’isole une phrase étrangement familière. Il faut beaucoup de talent pour maintenir l’intérêt avec ces toutes petites choses là dont on se dit au final qu’elles constituent l’ordinaire de nos vies.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « L’âcre parfum des immortelles »
    Avec en toile de fond le souvenir toujours vif d’une passion amoureuse vécue à l’époque de mai 1968, Jean-Pierre Thorn remonte le fil du temps pour faire revivre les épisodes rebelles qui ont occupé... Lire la suite (22 octobre)
  • « Sorry we missed you »
    Ricky est un bosseur. Il est motivé par le souci d’apporter le meilleur confort possible à sa famille, sa femme aide-à-domicile dévouée aux personnes âgées qu’elle assiste et ses deux enfants, la sage et... Lire la suite (21 octobre)
  • « 5 est le numéro parfait »
    Pepino lo Cicero est un homme vieillissant. Ex tueur à gages de la Camorra, il a passé le relais à son fils qui gravit les échelons du crime organisé. Mais le jeune homme est froidement assassiné au... Lire la suite (20 octobre)
  • « Au bout du monde »
    Yoko, une très jeune femme, est reporter pour une émission de télévision très populaire au Japon. Ses recherches, en vue de prochaines tournages, l’amènent en Ouzbekistan où elle ne trouve pas de... Lire la suite (19 octobre)
  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)