Lycée et post-bac

L’orientation en fin de Troisième et le lycée Blanquer

Où sont passées les options dans l’information ministérielle ? Décryptage de l’infox !

Les outils de communication sur la réforme du lycée à destination des collèges pour informer les familles et les élèves sur la réforme du lycée sont muets sur l’existence des options en Seconde . Cela voudrait-il dire que pour le Ministère les options n’existent pas ou plus ? Comment comprendre le discours officiel de la liberté de choix du "parcours" avec la diffusion d’informations trompeuses ? Il est urgent de faire rectifier les informations données aux familles !

Dans le Fascicule d’information à destination des élèves de 3ème qui sera diffusé à partir du 11 février auprès des élèves , l’architecture du nouveau lycée est à la fois tronquée et fausse. On observe le même parti pris dans le diaporama proposé par Eduscol :

Eduscol : information sur la lycée à destination des collégiens

La classe de seconde apparait comme réduite aux enseignements obligatoires (26h30 avec l’EMC) et fait l’impasse totale sur les options.
Doit-on rappeler que les enseignements d’exploration auparavant obligatoires ont été pour partie transformée en options ? langues vivantes C , latin, grec, EPS, arts du cirque, enseignements technologiques, toutes ces options sont aujourd’hui fragilisées par l’absence de financement fléché et désormais par une communication institutionnelle qui les fait disparaître. les options apparaissent discrètement en bas de page dans le détail des enseignements de terminale avec la mention suivante en bas de page et petit caractère : "un choix d’options est également proposé".
Les textes publiés au BO du 19 juillet pour la classe de Seconde détaillent pourtant les grilles horaires en précisant les options et les horaires légaux, de même pour le cycle terminal dans la voie générale et la voie technologique
Sur un autre registre, ces documents d’informations diffusés dans les collèges mettent en avant comme des éléments de suivi personnalisé, les tests de positionnement en français et maths, l’accompagnement personnalisé et les 54h d’information à l’orientation. Faut-il rappeler que ces heures d’AP et ces 54h n’existent que dans la communication ministérielle, les heures n’étant pas inscrites dans la grille horaire ? En effet, l’AP est fonction des besoins de chaque élève et les 54h ne sont données qu’à "titre indicatif".
Pourquoi donc mentir aux familles et aux élèves ? S’agit-il reléguer les options à des enseignements confidentiels ? Les questions restent entières.

Pour décrypter l’infox, il ne faut pas hésiter à diffuser largement le supplément Point sur la réforme du lycée

Autres articles de la rubrique Lycée et post-bac

Dans la rubrique Réforme Blanquer du lycée

  • Pour chaque solution, il y a un problème !
    Le ministère organisait ce mercredi 12 juin une audience pour présenter ses pistes de réflexion concernant le calendrier du bac dans le cadre de la réforme, pistes de réflexion consistant... Lire la suite (13 juin)
  • Les lycées dans l’action !
    Des motions de CA aux " notes de confiance " en passant par des " nuits des lycées ", la profession se mobilise pour exiger le retrait de ces réformes délétères. Continuons l’action ! Elargissons les... Lire la suite (13 juin)
  • La liberté de choix est une fiction !
    Le gouvernement a opportunément ressorti le VRP de la réforme du lycée et du bac, P. Mathiot, qui se félicite publiquement que 50 % des élèves de 2nde fassent des vœux qui « sortent du carcan des séries... Lire la suite (29 mai)
  • Retour vers le futur ?
    Le SNES-FSU a pu réaliser une enquête sur les choix d’orientation des élèves actuellement en 2nde GT. On trouvera dans le document en fin d’article des résultats beaucoup plus détaillés et complets. Un... Lire la suite (18 avril)
  • Lycée Blanquer, le "libre choix", vous y avez cru ?
    A l’échelle des académies, la préparation de la rentrée se révèle périlleuse compte tenu du niveau très élevé des suppressions de postes, et témoigne de l’écart entre les discours ministériels et la... Lire la suite (6 avril)