Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Cyril Barbançon et Andy Byatt (France-Belgique)

"Ouragan" Sortie en salles le 8 juin 2016

" Je serai le monstre si je n’étais la merveille"

" Ouragan " qui sera projeté dans les salles en 3D retrace les 15 000km que le phénomène climatique redoutable parcourt.

Il s’agit de l’événement atmosphérique le plus dévastateur de la planète.

Mais si l’ouragan est une force redoutable, il est paradoxalement nécessaire à la vie sur terre.

A la fois fascinant et monstrueux, il naît en Afrique sous la forme d’un vent de sable. Il s’intensifie au-dessus de l’Atlantique et finit sa course un mois plus tard en Amérique.

Il laisse derrière son passage pertes humaines, habitations détruites et une nature dévastée.

Ceux qui ont survécu racontent la peur durant ces heures interminables où le vent s’accompagnant de pluies diluviennes, peut atteindre une vitesse supérieure à 200 km/heure.

Cinéma : Ouragan

On a souvent pu voir, à l’occasion de reportages sur les ouragans, les images de la violence climatique, les toits des habitations emportés comme fétus de paille, les pluies torrentielles, le déchaînement des éléments.

Mais dans le film de Cyril Barbançon et Andy Byatt, grâce au format 3D, le spectateur est plongé dans le déchainement des éléments et il peut mesurer la force destructrice des tempêtes, en même temps que, dans la tourmente, la fragilité de l’homme et de l’environnement

Aux images de la mer en furie, de la puissance des vents, viennent en contraste le calme résigné des habitants qui semblent obéir à une loi de la nature, à une sorte de passage obligé par une épreuve face à laquelle ils savent mesurer leur impuissance.

L’ouragan tel qu’il est filmé plonge les individus dans un état de peur, de soumission mais en même dans une sorte de respect pour ce qui vient du ciel et se vit comme une fatalité.

"Ouragan " restitue parfaitement et non sans une certaine poésie, les deux aspects de l’événement : se violence destructrice et sa beauté.

Les images sont époustouflantes de force et tant pis si le texte dit en voix-off par Romane Bohringer est parfois un peu trop "appliqué".

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « The last family »
    . « The last family » est parti d’une histoire vraie, celle du peintre Zdzislaw Beksinski et de son entourage. Pendant de nombreuses années,l’artiste a filmé chaque jour sa propre intimité à... Lire la suite (15 janvier)
  • « La surface de réparation »
    Ancien joueur de foot qui a abandonné le terrain, Franck, un solide garçon pourtant dans la force de l’âge, est devenu homme « à tout faire » auprès d’Yves, l’entraîneur d’un club de province.... Lire la suite (14 janvier)
  • « Enquête au Paradis »
    Nedjma, journaliste dans un quotidien algérien a décidé de mener une enquête sur les représentations du « Paradis » véhiculées par la propagande islamiste, les prédicateurs salafistes du Maghreb et du... Lire la suite (14 janvier)
  • « L’enfant de Goa »
    Cette chronique du village de Boribrnol à Goa en Inde est vue à travers le regard de Santosh, un adolescent de seize ans qui vit seul avec sa grand mère dans la pauvreté et sous le joug d’un marchand... Lire la suite (13 janvier)
  • « Le rire de ma mère »
    Adrien, une jeune adolescent, n’a pas la vie facile depuis que son père et sa mère se sont séparés. Il se partage entre l’un et l’autre jusqu’au jour où il va prendre conscience de la douloureuse... Lire la suite (13 janvier)