Actualité théâtrale

Au théâtre du Marais, depuis le 14 janvier

« PSYcause(s) »

« Elle » est psy, élève seule sa fille, et semble assumer parfaitement l’approche de la cinquantaine. On la voit dans son cabinet avec ses patientes, au téléphone avec sa fille et avec son analyste. A voir défiler des névroses à longueur de journée, elle dérape parfois. Et puis tout le monde a une mère et tout le monde s’inquiète de vieillir !
Josiane Pinson a écrit le texte de « PSYcause(s) » et l’interprète. Elle est la psy et ses patientes, utilisant son fauteuil et ses lunettes pour nous faire passer avec virtuosité d’un personnage à l’autre. Elle nous promène comme un funambule dans les profondeurs des âmes, celles des thérapeutes et celles des patients. On rit souvent et beaucoup, comme avec cette productrice cynique qui s’annonce comme « un ego sur jambe » ou avec la mère étouffante qui s’émeut devant sa petite fille commençant à manger à la cuillère et dérape aussitôt dans la pire vulgarité quand elle évoque le moment où cette enfant devenue adolescente vivra ses premières amours. On rit jaune parfois, par exemple à l’écoute de la petite fille qui explique son dessin à la psy. Mais l’auteur ne s’arrête pas au rire. Elle nous invite aussi à une plongée dans la psyché féminine car la psy est une femme qui s’interroge sur son propre rapport à sa mère, à sa fille et à l’âge qui avance, et ses patients sont quasi exclusivement des femmes. Elle nous tend un miroir et donne à voir ces fêlures sans aucune lourdeur, à travers des situations où l’humour domine. Comment supporter toutes ces souffrances, effectuer son travail avec empathie tout en respectant une certaine éthique, assumer sa mère, ses enfants qui arrivent toujours avec leurs problèmes au mauvais moment et rester une femme quand on atteint l’âge où les hommes insistent sur votre « grande beauté intérieure » ?
La mise en scène est discrète, mais efficace, l’interprétation est remarquable de finesse et d’un humour aigre-doux qui titille notre émotion. Cela se passe dans le petit théâtre du Marais. Courez-y.
Micheline Rousselet

Théâtre du Marais
37 rue Volta, 75003 Paris
du jeudi au samedi à 19h
Réservations : 01 45 35 75 87 (se recommander du Snes, car nous sollicitons ce Théâtre pour devenir "Partenaire réduc’snes)
www.theatre-du-marais.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)