Actualité théâtrale

Au théâtre du Marais, depuis le 14 janvier

« PSYcause(s) »

« Elle » est psy, élève seule sa fille, et semble assumer parfaitement l’approche de la cinquantaine. On la voit dans son cabinet avec ses patientes, au téléphone avec sa fille et avec son analyste. A voir défiler des névroses à longueur de journée, elle dérape parfois. Et puis tout le monde a une mère et tout le monde s’inquiète de vieillir !
Josiane Pinson a écrit le texte de « PSYcause(s) » et l’interprète. Elle est la psy et ses patientes, utilisant son fauteuil et ses lunettes pour nous faire passer avec virtuosité d’un personnage à l’autre. Elle nous promène comme un funambule dans les profondeurs des âmes, celles des thérapeutes et celles des patients. On rit souvent et beaucoup, comme avec cette productrice cynique qui s’annonce comme « un ego sur jambe » ou avec la mère étouffante qui s’émeut devant sa petite fille commençant à manger à la cuillère et dérape aussitôt dans la pire vulgarité quand elle évoque le moment où cette enfant devenue adolescente vivra ses premières amours. On rit jaune parfois, par exemple à l’écoute de la petite fille qui explique son dessin à la psy. Mais l’auteur ne s’arrête pas au rire. Elle nous invite aussi à une plongée dans la psyché féminine car la psy est une femme qui s’interroge sur son propre rapport à sa mère, à sa fille et à l’âge qui avance, et ses patients sont quasi exclusivement des femmes. Elle nous tend un miroir et donne à voir ces fêlures sans aucune lourdeur, à travers des situations où l’humour domine. Comment supporter toutes ces souffrances, effectuer son travail avec empathie tout en respectant une certaine éthique, assumer sa mère, ses enfants qui arrivent toujours avec leurs problèmes au mauvais moment et rester une femme quand on atteint l’âge où les hommes insistent sur votre « grande beauté intérieure » ?
La mise en scène est discrète, mais efficace, l’interprétation est remarquable de finesse et d’un humour aigre-doux qui titille notre émotion. Cela se passe dans le petit théâtre du Marais. Courez-y.
Micheline Rousselet

Théâtre du Marais
37 rue Volta, 75003 Paris
du jeudi au samedi à 19h
Réservations : 01 45 35 75 87 (se recommander du Snes, car nous sollicitons ce Théâtre pour devenir "Partenaire réduc’snes)
www.theatre-du-marais.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • Trois textes de Marie Ndiaye sur scène : "Rien d’humain", "Les Serpents", "Hilda"
    Trois metteurs en scène très différents pour servir trois textes de Marie Ndiaye qui traitent de sujets proches, l’autorité, la possession, le vampirisme. La langue de cet auteure singulière va sans... Lire la suite (Mars 2008)
  • "L’Ingénu" d’après Voltaire
    L’Ingénu dit avec franchise et sans retenue ce qu’il pense. Au cours d’un voyage à travers le monde, il s’arrête en Bretagne, l’endroit de ses origines. Il y rencontre l’amour, la religion et des... Lire la suite (Février 2008)
  • "Les riches reprennent confiance"
    Louis-Charles Sirjacq a écrit "Les riches reprennent confiance" il y a une dizaine d’années. Les deux personnages principaux de la pièce, hommes d’affaires insatiables, aveuglés par le profit ont... Lire la suite (Février 2008)
  • "L’hôtel du libre-échange" de Feydeau
    Une succession d’événements imprévus et de quiproquos réunissent à l’hôtel du libre échange un expert en bruits suspects, sa femme prête à le tromper avec son meilleur ami, un avocat bègue et ses quatre... Lire la suite (Février 2008)
  • "Le Classique et l’Indien"
    Lorsqu’on pose à Gérard Garouste la question de savoir à quoi ressemble Le Classique et l’Indien, s’il s’agit de Théâtre ou d’une performance, il répond que le spectacle tient un peu des deux, qu’en tous... Lire la suite (Février 2008)